Télé, radio, journaux : quelle image ont les Français de leurs médias ?

Télé, radio, journaux : quelle image ont les Français de leurs médias ?
Télé, radio, journaux : quelle image ont les Français de leurs médias ?
Dans une récente enquête d'opinion, l'Ifop a analysé l'image que les Français avaient de leurs chaînes de télévision, de leurs stations de radios et de leurs journaux. Verdict : France Télévision, France Info et Le Monde sont les médias les plus appréciés.
A lire aussi


Quelle image les français ont-ils de leurs médias, qu’il s’agisse des chaînes de télévision, des stations de radio ou de la presse écrite ? Un sondage exclusif, réalisé par l’Ifop pour le magazine La Lettre de l’Opinion, s’est penché sur la question.

Des opinions mitigées pour les chaînes historiques
Tout d’abord, s’agissant de la télévision, les résultats de l’enquête menée auprès de 1 004 personnes montrent que  les chaînes les mieux perçues sont détenues, en totalité ou en partie, par le groupe France Télévision. Ainsi, plus de 8 personnes sur 10 ont une bonne image de France 2 (89%), de France 3 (88%), d'Arte (86%, dont 36% ont même une « très bonne image ») et de France 5 (84%).

En ce qui concerne les chaînes privées historiques, les avis sont plus partagés. Si 79% des Français affirment avoir une bonne image de M6, TF1 ne bénéficie pour sa part d'une bonne image qu'auprès de 60% des sondés, et ce en dépit de ses fortes audiences. En effet, en termes d’image, la chaîne du groupe Bouygues accuse un retard de près de 30 points sur France 2, sa rivale historique, qui s’est récemment offert le luxe de réaliser de meilleures audiences lors d’un JT.

Quant aux chaînes de la TNT, apparues récemment dans le paysage audiovisuel français, elles présentent logiquement des taux de notoriété inférieurs à ceux des chaînes historiques. Néanmoins, avec respectivement 67% et 64% d’opinions positives, BFM TV et Direct parviennent à tirer leur épingle du jeu. Plus en retrait, ITélé n'est vu favorablement que par 58% des personnes interrogées, sans doute du fait de sa visibilité moindre. Enfin, le cas de Canal+ est particulier : déclarant ne pas connaître la chaîne privée, 25 % des répondants n'expriment pas d'avis. Un résultat dû, en grande partie, à son caractère payant.

France Info plébiscitée
Les grandes radios d'information jouissent pour leur part d'une image plutôt positive auprès de la population française, et plus particulièrement auprès des catégories socioprofessionnelles supérieures. En haut du classement, France Info bénéficie d'une bonne image auprès de 75% de la population (dont 22% déclarent même en avoir une « très bonne image ») et est particulièrement populaire parmi les personnes âgées de 65 ans et plus (80%) et les catégories socioprofessionnelles supérieures (85% contre 69% pour les catégories les plus modestes).

Sont également plébiscitées par plus de 70 % des Français les principales radios d'information privées, comme RTL (73%) et Europe 1 (71%), ainsi que l'autre radio d'information de service public, France Inter (72%). L'image de cette dernière est d'autant plus positive que les personnes interrogées sont âgées (allant de 66% auprès des 18-24 ans à 77% pour les personnes âgées de 65 ans et plus). A noter par ailleurs que l'image de chacune de ces radios apparaît plus faible que la moyenne des Français pour les jeunes de 18 à 24 ans (-5 à -8 points selon les radios).

Un déficit de notoriété nuisible au Parisien
Mais qu’en est-il de la presse écrite ? Au vu de ce sondage, force est de constater que l’image des différents journaux quotidiens d'information s’avère extrêmement disparate au sein de l'opinion publique. Parmi les quotidiens d'information cités dans cette enquête, Le Monde apparaît incontestablement comme le plus apprécié. Ainsi, 64% des Français déclarent en avoir une bonne image, dont 19% une « très bonne image ». Seules 11% des personnes interrogées en auraient une mauvaise image.

Le Figaro (49%, contre 22% d'opinions négatives) et Libération (48% contre 18% d'opinions négatives) bénéficient quant à eux d'une image positive auprès d'une majorité relative de Français, tandis que Les Echos et Aujourd'hui en France/ Le Parisien recueillent tous deux 45% d'opinions positives. Des scores qui attestent de la notoriété limitée de ces deux titres au sein de l'opinion, puisque respectivement 45% et 41% des Français déclarent ne pas être en mesure de porter un jugement. Bien que comportant une déclinaison nationale avec Aujourd'hui en France, Le Parisien souffre en effet d'un déficit de notoriété en province : 45% des provinciaux ne connaissent pas ou pas suffisamment le titre pour se prononcer, contre 19% seulement en région parisienne.

Crédit photo : Polka Dot

VOIR AUSSI

M6 souffle ses 25 bougies
Audience radio : RTL en perte de vitesse, une aubaine pour NRJ
TNT : les nouvelles chaînes ont désormais leur numéro
France Soir : 42 journalistes liquidés et amers

Dans l'actu