Parité : après France Télévisions, les féministes de La Barbe à Radio France

Parité : après France Télévisions, les féministes de La Barbe à Radio France
Parité : après France Télévisions, les féministes de La Barbe à Radio France
Dans cette photo : Rémy Pflimlin
Le collectif féministe La Barbe continue à faire parler de lui : ses membres ont débarqué mardi dernier à la conférence de rentrée de Radio France pour dénoncer une nouvelle fois l'absence de parité au sein des instances politiques et décisionnelles. Dans le groupe radiophonique public, toutes les branches sont désormais dirigées par des hommes.
A lire aussi
Une Argentine de 11 ans violée subit une césarienne après un refus de l'avorter
News essentielles
Une Argentine de 11 ans violée subit une césarienne après...


« Ici, à Radio France, vous avez pris soin de présenter en cette rentrée un organigramme absolument exemplaire » : le collectif de féministes La Barbe a fait irruption mardi à la conférence de rentrée du groupe Radio France, lequel vient de désigner Philippe Chaffanjon à la tête de France Bleu, seule station dirigée auparavant par une femme, Anne Brucy. Ce que n’ont pas manqué de souligner les féministes de La Barbe : « Vous êtes donc, très cher Jean-Luc, non seulement le septième homme successif à présider cette maison, mais vous êtes aussi entouré de sept directeurs. Quel monde de merveilles que Radio France ! »

Le président, Jean-Luc Hees, agacé par cette intrusion, a néanmoins reconnu que « les critiques de la Barbe sont légitimes. On peut très franchement progresser ». Et pour cause, nommé à la tête de Radio France en 2009, il s’est entouré de sept chefs de stations exclusivement masculins (France Info, France Inter, France Bleu, Le Mouv’, Fip, France Culture, France Musique). Cependant, il n’a pas autorisé le collectif féministe à lire son communiqué, à l’inverse de son homologue de France Télévisions, Rémy Pflimlin, le 28 août dernier.

Laure Gamaury

Source : lefigaro.fr
Crédit photo : AFP/Patrick Kovarik

VOIR AUSSI

Télé, radio, journaux : quelle image ont les Français de leurs médias ?
RFI et France 24 s'offrent des directrices de rédaction distinctes
Radio numérique terrestre : la fin est annoncée

À propos
Rémy Pflimlin