Le Point : sa Une sur l'"Islam sans gêne" suscite la polémique

Le Point : sa Une sur l'"Islam sans gêne" suscite la polémique
Le Point : sa Une sur l'"Islam sans gêne" suscite la polémique
Dans cette photo : François Hollande
Dévoilée mardi, la couverture du magazine Le Point à paraître jeudi a déclenché une vague de réactions et de commentaires sur les réseaux sociaux. En cause, le titre de ce numéro : « Cet islam sans gêne ».
A lire aussi


La provocation serait-elle en passe de devenir le nouveau crédo de la presse magazine française ? On pourrait le croire à voir les Unes polémiques proposées ces dernières semaines par plusieurs titres. Après Charlie Hebdo et les caricatures de Mahomet, récemment L’Express et les femmes qui entourent la vie du président François Hollande, c’est au tour de l’hebdomadaire Le Point de dévoiler une couverture-choc.

Titrée « L’islam sans gêne », la Une du numéro à paraître ce jeudi 1er novembre, montre une femme vêtue d'un voile intégral, en grande discussion avec une gendarme. Et si l’on en croit le sous-titre, la religion incriminée sévirait à plusieurs niveaux du service public : « hôpitaux, cantines, piscines » et poserait également problème en matière de « jupe » et de « programme scolaire ».

Sur Twitter, les réactions ne se sont pas fait attendre

Dévoilée dès mardi soir, cette couverture n’a pas tardé à déclencher de nombreuses réactions sur le réseau social Twitter. Pascal Boniface (@PascalBoniface), Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques, a ainsi indiqué avoir d’abord « cru à un gag ou un pastiche. Non c'est bien Le Point, une vraie couverture. Dégueulasse du verbe "dégueuler" ». Un autre utilisateur, @Michaonthemoon, interroge quant à lui : « A quand une couverture du #Point sur le christianisme sans gêne ? », tandis que Marc Vasseur (@marcvasseur), ancien élu socialiste, constate : « Aujourd’hui Le Point a fusionné avec Minute (hebdomadaire d’extrême droite, ndlr)… Une union pour durer ? »

Invité  mardi soir sur le plateau du Grand Journal, Manuel Valls n’a, quant à lui, pas semblé ému par cette Une. Alors que Michel Denisot lui présente le magazine et explique qu’il contient une enquête « sur les exigences religieuses qui bousculent la laïcité », le ministre de l’Intérieur affirme ne pas être choqué par ce qui exprime « une réalité ». « Ce qui me choque moi, et ça me choquera toujours : c’est une femme complètement voilée. Parce que dans cet islam-là, dans cet islam radical, il y a la négation du visage de l’autre et en particulier de la femme », a-t-il affirmé. Et de conclure : « Les religions ont leur place dans la République. On a le droit de croire ou de ne pas croire, mais elles ne peuvent pas envahir l’espace public, elles ne peuvent pas imposer leur logique par rapport aux valeurs républicaines. »

Regardez l'intervention de Manuel Valls au Grand Journal (5'25'')


VOIR AUSSI

L'Express, Hollande et les femmes : Christophe Barbier défend une Une "féministe"
Une de l'Express sur Hollande et les femmes : sexisme ou maladresse ?
Charlie Hebdo caricature Mahomet : le journal a-t-il raison de surfer sur la polémique ?