Anne-Sophie Lapix devient la première femme sacrée "meilleur intervieweur"

Anne-Sophie Lapix devient la première femme sacrée "meilleur intervieweur"
Anne-Sophie Lapix devient la première femme sacrée "meilleur intervieweur"
Dans cette photo : Anne-Sophie Lapix
Pour la première fois depuis sa création en 2007, le prix Philippe Caloni du « meilleur intervieweur » a été remis à une femme, en l'occurence Anne-Sophie Lapix. Le jury, composé de professionnels des médias, a félicité le professionnalisme et la pugnacité de la journaliste de Canal+.
A lire aussi
Qui est "la meilleure femme française entrepreneure" ?
News essentielles
Qui est "la meilleure femme française entrepreneure" ?


La journaliste Anne-Sophie Lapix, aux commandes depuis 2008 de l'émission hebdomadaire « Dimanche+ », diffusée sur Canal+, vient d'être sacrée « Meilleur intervieweur » de l'année 2012 par la Société civile des auteurs multimédia (Scam). Le jury, présidé par Jean-Noël Jeanneney, ancien président de Radio France, entre autres, et également composé de Jean-Michel Aphatie, Jean-Jacques Bourdin, Pierre Bouteiller, Edouard-Vincent Caloni, Nicolas Demorand, Jacques Esnous, Emmanuel Laurentin, Dominique Souchier et Frédéric Taddeï, a souligné le professionnalisme de la journaliste.

« Pugnace dans la conduite de l'entretien avec son invité, sans pour autant se départir de son calme courtois, Anne-Sophie Lapix sait interroger ses différents interlocuteurs sur le fond des dossiers, et obtenir, souvent malgré eux, une part de leur vérité derrière les "éléments de langage" » : c'est ainsi que cette quadragénaire, originaire de Saint-Jean-de-Luz (Pays Basque), diplômée de l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux et du Centre de Formation des Journalistes est décrite par ses pairs. Après avoir été pigiste pour le quotidien Sud Ouest et pour France 3 Champagne-Ardenne, Anne-Sophie Lapix endosse, de 1996 à 1999, le costume de journaliste et présentatrice pour Bloomberg TV, avant de rejoindre, de 1999 à 2005, la chaîne d'information en continu LCI. Pendant la saison 2004/ 2005, elle présente « Le Grand Journal », puis rejoint M6 à l'été 2005.

Pour la première fois, le prix Philippe Caloni récompense une femme

De 2005 à 2006, elle est la présentatrice et rédactrice en chef du magazine de reportages « Zone interdite ». À partir de janvier 2006, elle présente « Le 12:50 », le nouveau bulletin d'informations de la mi-journée. Cinq mois plus tard, TF1 annonce qu'elle devient le joker de Claire Chazal pour les journaux télévisés du week-end. Elle co-présente aussi l'émission dominicale de reportages « Sept à huit » avec Harry Roselmack et assure son premier JT le 5 janvier 2007. En juin 2008, la journaliste quitte TF1 pour reprendre le magazine politique « Dimanche+ » sur Canal+. Elle y interviewe chaque semaine, en direct, une personnalité marquante de l'actualité. Lors de la campagne présidentielle notamment, Anne-Sophie Lapix avait fait parler d'elle en interrogeant Marine Le Pen, candidate pour le Front National, sur le financement de son programme, si elle était élue.

C'est la première fois que le prix Philippe Caloni récompense une femme. Créé en 2007 ce prix a auparavant été décerné Frédéric Taddeï (2007), Emmanuel Laurentin (2008), Nicolas Demorand (2009), Jean-Jacques Bourdin (2010), Jean-Michel Aphatie (2011). Il distingue chaque année « un journaliste pratiquant avec talent l'exercice de l'interview ».

VOIR AUSSI

Femmes en Or 2012 : Polony, Burki et Renoux nominées
Aïda Touihri : « Le journalisme n'était pas une vocation »
Reporters d'Espoirs : un prix pour les journalistes « porteurs de solutions »
Festival du Grand Reportage : « Les journalistes sont contraints d'aller chercher l'information à la source »