France Télévisions : une représentation exemplaire de femmes expertes ?

France Télévisions : une représentation exemplaire de femmes expertes ?
France Télévisions : une représentation exemplaire de femmes expertes ?
France Télévisions, un exemple en matière de diversité ? C’est ce que semble penser l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes qui a décidé de faire figurer le répertoire d’experts du groupe de télévisions, composé à 80% de femmes, dans son rapport sur les meilleures pratiques des médias audiovisuels européens.
A lire aussi


Paru en janvier Le Guide des Expertes 2013 vise à lutter contre la sous-représentativité des femmes, en tant qu’expertes, sur les plateaux de télévision. Recensant 300 noms de spécialistes féminines dans des domaines aussi divers que l’économie, les énergies renouvelables, le nucléaire, l’islamisme, les réseaux sociaux, la compétitivité ou encore la criminalité, cette annuaire destiné aux rédactions doit permettre de « rendre visible l’expertise au féminin » dans les médias.

Un répertoire d’experts composé à 80% de femmes

Soucieux de lutter contre les inégalités hommes/femmes, France Télévisions n’a pas attendu cet ouvrage pour agir. Le groupe de télévision alimente depuis 2011 son propre répertoire d’experts. À disposition des équipes des programmes et de l’information de l’ensemble des chaînes, il leur permet de trouver l’expert(e) dont elles ont besoin sur un plateau, dans un documentaire ou un reportage. « Dans le cadre de sa politique en faveur de la diversité et de l’égalité des chances, France Télévisions a souhaité élargir, diversifier la participation des expert(e)s dans une représentation plus réaliste de la société française », fait savoir Le groupe. Composé des coordonnées de 200 experts, du neurologue au géographe des villes en passant par l’économiste ou le critique littéraire, ce panel compte 80% de femmes.

Une surreprésentation féminine qui vaut aujourd’hui à France Télévisions d’être considéré comme une référence par l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE). Le répertoire du groupe télévisuel public figurera d’ailleurs parmi les 10 bonnes pratiques l’étude de l’EIGE sur le rôle des femmes dans les médias audiovisuels européens. Mais cette reconnaissance sera-t-elle suffisante pour faire augmenter le taux des femmes expertes à la télévision qui stagnait à 11% en septembre 2011 ? Rien n’est moins sûr.  

VOIR AUSSI

Médias : la parole des femmes toujours boudée
Brigitte Grésy : « Dans les médias, les femmes sont toujours des victimes »
Ruth Elkrief : "Les femmes sont partout, sauf aux postes de direction"
Un pas en avant vers la diversité dans les médias