Laurence Ferrari et Audrey Pulvar : méritaient-elles de perdre leur carte de presse ?

Laurence Ferrari et Audrey Pulvar : méritaient-elles de perdre leur carte de presse ?
Laurence Ferrari et Audrey Pulvar : méritaient-elles de perdre leur carte de presse ?
Dans cette photo : Laurence Ferrari
Laurence Ferrari et Audrey Pulvar se sont fait retirer leur carte de presse par la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels (CCIJP). La raison ? L’émission "Le Grand 8" jugée plus divertissante que véritablement tournée vers l’information.
A lire aussi

Si la précieuse carte de presse est attribuée à de nombreux journalistes, Laurence Ferrari et Audrey Pulvar viennent tout juste d’être privées de cet avantage, selon le magazine Ooops. En France, la carte de presse permet aux journalistes de prouver leur activité, d’accéder facilement (et gratuitement !) dans les musées, salles de presse, bureaux officiels, etc., et de faire valoir leurs droits à la protection sociale. Accessoirement, elle permet également un abattement d’impôts non négligeable. Mais elle n’est pas attribuée à la légère et une commission étudie toutes les demandes. Et justement, cette commission a jugé que l’émission de D8, "Le Grand 8", relevait plus du divertissement que de l’information et a donc refusé de renouveler la carte des chroniqueuses.


Si sur Twitter Laurence Ferrari préfère en rire, pas sûr qu’elle voit toujours son passage sur D8 d’un très bon œil. La chaîne lui aura tout de même coûté son précieux sésame !



L’affaire Canal +

Il y a un an, une partie des chroniqueurs du « Petit Journal » avaient vu également ce privilège leur passer sous le nez. L’émission satirique de Canal + n’avait pas convaincue les membres de la commission. « Est-ce que le Petit Journal, c'est du divertissement ou de l'information ? (...) Ce n'est pas parce que l'on utilise les mêmes outils - reportage, interview... - qu'il y a une démarche d'information derrière » avait déclaré Eric Marquis, président de la CCIJP en janvier 2012.

Que doit-on penser de cette suppression d’avantages ? Pensez-vous que les deux présentatrices méritaient ça ? Selon vous, Le Grand 8 relève-t-il plus du divertissement que de l’information ?

Suivez-nous sur Twitter pour ne plus rien louper !