Marine Le Pen vs Le Petit Journal : le Front National tacle l’émission de "bobos"

Marine Le Pen vs Le Petit Journal : le Front National tacle l’émission de "bobos"
Marine Le Pen vs Le Petit Journal : le Front National tacle l’émission de "bobos"
Le Front National est las des attaques du Petit Journal, cette émission satirique « bobo sur une chaîne bobo ». Pour le parti de Marine Le Pen, c'est clair : lorsqu'un journaliste de l'émission se rend à un meeting, c'est « avec ses préjugés ». Le Petit Journal est accusé d'avoir « une absence totale de déontologie, d'éthique, d'indépendance et de loyauté ».
A lire aussi
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement 'parent 1-parent 2'"
News essentielles
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement...


L’équipe du Petit Journal, émission satirique de Canal+, s’est rendue à la braderie d’Hénin-Beaumont le week-end dernier. Une de ses journalistes y a été photographiée, carnet de note en main, lors de la visite de Marine Le Pen. Après un rapide zoom, ses notes sont rapidement lisibles : « Le contenu s’apparente plus à un story-board qu’à un relevé de notes de terrain prises au vol », dénonce le Front National dans un communiqué de presse.

« Malhonnêteté intellectuelle » au Petit Journal

Le parti d’extrême-droite, souvent pris pour cible par l’équipe de Yann Barthès, n’a visiblement pas apprécié la présence des journalistes à Hénin-Beaumont. « Le Petit Journal est donc venu avec ses préjugés et un reportage déjà écrit à l’avance, tentant vainement au cours de la journée de coincer nos militants et de les pousser à la faute », accuse le FN, faisant sans doute référence à un récent reportage du Petit Journal à un rassemblement FN, où des dérapages de sympathisants étaient tournés en dérision. Parmi les militants présents à ce défilé du 1er mai, on retrouvait ainsi des néonazis arborant fièrement des tatouages symboliques du IIIe Reich. Pour le FN, il s’agit de « malhonnêteté intellectuelle » et de « mépris de classe ».

Le Petit Journal, une émission de « militants politiques »

Aux yeux du parti de Marine Le Pen, l’équipe du Petit Journal n’est pas composée de journalistes mais de « militants politiques, avec leurs parti pris et leurs méthodes, et doivent donc être traités comme tels ». Ce serait selon eux la raison pour laquelle certains des membres de l’émission s’étaient vus retiré leur carte de presse : « Une absence totale de déontologie, d’éthique, d’indépendance et de loyauté ».

VOIR AUSSI

5 pépites extraites du nouveau site marinelepen.fr
Pourquoi les Français apprécient de plus en plus Marine Le Pen?
Marine Le Pen maintient, les prières de rue sont une "occupation"
L'immunité de Marine Le Penlevée, que risque-t-elle ?