"Charlie Hebdo" vs "La Marche" : c'est quoi la polémique ?

"Charlie Hebdo" vs "La Marche" : c'est quoi la polémique ?
"Charlie Hebdo" vs "La Marche" : c'est quoi la polémique ?
Dans cette photo : Akhenaton
Deux jours avant sa sortie en salles, mercredi 27 novembre, le film La Marche fait polémique en raison d’une chanson enregistrée en marge du film qui s’en prend avec virulence au journal Charlie Hebdo. Explications.
A lire aussi
Violences sexistes et sexuelles : c'est quoi cette nouvelle plateforme de signalement ?
News essentielles
Violences sexistes et sexuelles : c'est quoi cette...


La rédaction de Charlie Hebdo a réagi lundi 25 novembre aux paroles d’une chanson réalisée en marge du film La Marche qui, dans un couplet, « réclame un autodafé contre ces chiens » du journal satirique. Dans un communiqué, la rédaction a dit « découvrir avec effarement la violence des paroles de la chanson ‘Marche’ (...) qui reprend les propos que tient habituellement l'extrême droite musulmane lorsqu'elle évoque notre journal ». « Nous sommes juste très surpris que le réalisateur [Nabil Ben Yadir] d'un film clairement antiraciste, qui rend hommage à un événement majeur dans l'histoire de la lutte pour l'égalité des droits, ait choisi de l'illustrer par une chanson en totale opposition avec son œuvre », conclut Charlie Hebdo.

«Pour la liberté d’expression »

Le producteur du long-métrage, Hugo Sélignac, a expliqué que la chanson controversée ne fait pas partie du film. « J'ai apporté mon soutien à cette chanson qui n'a jamais été prévue pour la BO du film. J'ai prêté des éléments sonores du film qui ont été intégrés à la chanson et j'ai donné mon accord pour que la typographie de la pochette et de l'affiche du film soit la même. Je n'avais pas à valider les paroles », a expliqué Hugo Sélignac. « Je suis pour la liberté d'expression de tous, celles des rappeurs comme celle de Charlie Hebdo », a-t-il ajouté.

La production se désolidarise de la chanson

Dans un communiqué, la société de production du film La Marche précise de son côté que ce long-métrage est « républicain, pacifique et apolitique (...). À l'opposé du message de la partie incriminée dans ce titre musical qui ne fait pas partie de la BO, le film prône la liberté d'expression et la non-violence ». « Ni la production, ni le réalisateur, Nabil Ben Yadir, n'ont été et ne sauraient être associés à l'écriture de ces textes, qui, nous le déplorons et le reconnaissons, peuvent choquer », conclut-elle.

La crème du rap français

Composée et interprétée par une dizaine de rappeurs français renommés, dont Akhenaton, Disiz, Kool Shen et Nekfeu, la chanson incriminée est présentée depuis plusieurs jours sur Internet comme la « BO du film La Marche ». Le film, produit et distribué par EuropaCorp et porté par Jamel Debbouze, s'inspire de l'histoire vraie d'une poignée d'enfants d'immigrés qui ont marché de Marseille à Paris en 1983 contre le racisme.

Dans l'actu