Le Petit Journal : tout le monde veut (re)voir les fesses d’Ophélie Meunier

Le Petit Journal : tout le monde veut (re)voir les fesses d’Ophélie Meunier
Le Petit Journal : tout le monde veut (re)voir les fesses d’Ophélie Meunier
Les téléspectateurs masculins du « Petit Journal » ne sont pas contents : alors qu’auparavant, l’entrée d’Ophélie Meunier sur le plateau pour sa « Minute pop » s’ouvrait sur un plan de dos qui laissait apercevoir son postérieur, il n’en est désormais plus rien. Un changement qui n’est pas du goût des fans de la jeune femme.
A lire aussi
Comment réagir quand son petit garçon veut se déguiser en Reine des Neiges ?
News essentielles
Comment réagir quand son petit garçon veut se déguiser en...


Depuis fin août, moment de l’apparition de la pastille « La Minute Pop » dans le Petit Journal : c’était devenu une tradition : un plan d’entrée d’Ophélie Meunier sur le plateau, de dos, avec vue imprenable sur les fesses de la jeune femme.

Depuis, les internautes étaient partagés. Si nombreux étaient ceux qui trouvaient la démarche du Petit Journal ouvertement sexiste et réductrice, d’autres se faisaient un plaisir de visionner chaque soir l’émission de Yann Barthès, précisément pour le fameux plan d’ouverture de « La Minute Pop ».

Seulement voilà : après de longs mois durant lesquels les téléspectateurs masculins du Petit Journal ont pu reluquer à l’envi le postérieur de la jeune femme, la production du Petit Journal a finalement opté pour une nouvelle entrée d’Ophélie Meunier sur le plateau, cette fois-ci filmée de face.

Interrogée par GQ, la jeune femme de 26 ans a réagi à la « polémique ». Elle explique notamment qu’être filmée de dos n’avait pas pour but initial de dévoiler son postérieur : « L’entrée n’est pas grande et chacun arrive d’un côté. Comme je porte chaque jour un look prêté par une marque, on a décidé de gagner 10 secondes en montrant ma tenue dès mon arrivée en plateau. Et la seule solution, c’était d’être filmée de dos. On n’a vraiment pas calculé que les téléspectateurs se focaliseraient sur mon postérieur, alors quand on a vu que c’était peut-être un peu trop, on m’a fait rentrer de face. » « Ça a fait un remous pas possible. Je reçois encore 10 mails par jour de téléspectateurs déçus. Mais ça se calmera, comme cette histoire de casting météo », ajoute-t-elle.