Enora Malagré et « Derrière le poste » : Laurence Ferrari revient sur le débat Hollande-Sarkozy - en vidéo

Enora Malagré et « Derrière le poste » : Laurence Ferrari revient sur le débat Hollande-Sarkozy - en vidéo
Enora Malagré et « Derrière le poste » : Laurence Ferrari revient sur le débat Hollande-Sarkozy - en vidéo
Dans cette photo : Laurence Ferrari
Enora Malagré présentait vendredi 28 mars son nouveau programme, « Derrière le poste », sur D8. L’émission, qui veut rentrer dans les coulisses de certains shows télévisés, est revenue sur le débat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande avant les élections présidentielles. Cependant le programme n’a pas connu énormément de succès, avec seulement 500.000 téléspectateurs au rendez-vous.
A lire aussi


Après chroniqueuse de « Touche pas à mon poste », animatrice radio sur Virgin Radio, Enora Malagré vient de rajouter une corde à son arc en présentant seule, pour la première fois, une émission à la télévision. Avec « Derrière le poste », Enora Malagré voulait montrer une nouvelle facette de sa personnalité en revisitant les moments cultes de la télévision française, à travers le regard de présentateurs célèbres, à l’instar de Michel Drucker, Benjamin Castaldi, Philippe Gildas, Julien Courbet ou encore Laurence Ferrari, qui étaient invités vendredi 28 mars. L’ancienne présentatrice du journal de TF1 est revenue sur le débat durant l’entre-deux-tours des élections de 2012.

Laurence Ferrari révèle les dessous du débat présidentiel

« C’est hallucinant ce qui se passe, Nicolas Sarkozy est KO debout ». Laurence Ferrari évoque l’état de l’ancien président français lorsque François Hollande fait sa célèbre diatribe « Moi président ». Nicolas Sarkozy ne coupe pas celui qui le remplacera à la tête de l’Elysée. C’était d’« une violence à l’antenne », raconte Laurence Ferrari qui se demandait même pourquoi le chef de file de l’UMP n’interrompt pas François Hollande, alors que « les deux politiques se détestent » affirme la présentatrice de D8. A la suite du débat, le champagne a coulé à flots dans la loge de François Hollande tandis que la tristesse régnait dans celle de concurrent. A voir à partir de 56 minutes.