"Confessions Intimes", "The Best" : Christophe Beaugrand dit tout sur ses émissions

"Confessions Intimes", "The Best" : Christophe Beaugrand dit tout sur ses émissions
"Confessions Intimes", "The Best" : Christophe Beaugrand dit tout sur ses émissions
Dans cette photo : Estelle Denis
À quelques jours du lancement de la deuxième saison de « The Best », sur TF1, Christophe Beaugrand s'est confié sur son rôle dans le programme aux côtés d'Estelle Denis. Le trublion de TF1 en a également profité pour parler de « Confessions Intimes » qu'il anime sur NT1.
A lire aussi


Sur TF1 avec sa chronique dans « 50 mn Inside », sur Virgin Radio avec sa Matinale, sur NT1 avec « Confessions Intimes » et bientôt aux côtés d'Estelle Denis dans « The Best » (TF1), Christophe Beaugrand est de plus en plus incontournable dans le paysage audiovisuel français. À une dizaine de jours du lancement de la deuxième saison du talent show de La Une, il s'est confié au figaro.fr quant à son rôle dans le programme.

« Avec Estelle Denis, la complicité existait déjà »

« La première saison avait très bien marché, mais la production voulait renforcer le côté humain backstage, pour avoir plus de proximité avec les talents qui participent à l'émission. Mon rôle est de prendre le pouls de ces coulisses dignes de celles d'un cirque. L'ambiance y est incroyable. Les artistes s'entraident, mais ça on ne le voyait pas », a confié l'animateur qui a précisé avoir très vite trouvé sa place aux côtés d'Estelle Denis. « Nous nous connaissons depuis longtemps, car nous avons fait la même école de journalisme, à Bordeaux. Nous avions l'un et l'autre envie de travailler ensemble. La complicité existait déjà. Elle se verra à l'antenne », a-t-il fait savoir.

Christophe Beaugrand a également profité de cet entretien pour promouvoir une autre de ses émissions, « Confessions Intimes », souvent critiquée en raison de son caractère parfois moqueur. « L'émission n'est pas moqueuse, en revanche elle s'attarde sur des personnages hauts en couleur, drôles, chaleureux et sympathiques », s'est défendu l'animateur de 37 ans.