Nicolas Canteloup ne sait pas encore s'il reviendra sur TF1 et Europe 1 la saison prochaine

Nicolas Canteloup ne sait pas encore s'il reviendra sur TF1 et Europe 1 la saison prochaine
Nicolas Canteloup ne sait pas encore s'il reviendra sur TF1 et Europe 1 la saison prochaine
Dans cette photo : Nicolas Canteloup
Terrible incertitude, l’imitateur qui égaie tous les soirs les chaumières après le JT de TF1 pourrait remiser ses inimitables blagues et autres jeux de mots uniquement pour la scène. Adieu télévision et radio ? Aujourd’hui, on peut le dire, la France a peur…
A lire aussi
Michelle Obama sera-t-elle la prochaine présidente des Etats-Unis ?
News essentielles
Michelle Obama sera-t-elle la prochaine présidente des...


Nicolas Canteloup qui rempile pour une nouvelle saison sur TF1 et Europe 1 ? Pour l’instant, rien n’est moins sûr, « rien n’est signé ». Une info de première main puisqu’elle vient Jean-Marc Dumontet , le producteur de l’imitateur. Ainsi, ce dernier était l’invité de l’émission « Grand Direct des Médias » de Jean-Marc Morandini sur Europe 1, où il a consenti à livrer cette grosse exclusivité au présentateur qui les aime tant… les exclusivités. Et de déclarer impavide : « On ne sait pas si 'C'est Canteloup' sera de retour la saison prochaine. Nous, on n'est jamais prisonniers. On est prisonniers de nos envies. Nous, on signe seulement sur un an. Les discussions vont avoir lieu dans les prochaines semaines ».

Nikos Aliagas va-t-il encore se poiler tous les soirs ?

Et puis d’ajouter, volontiers ambigu et fin stratège : « On s'amuse beaucoup, mais Nicolas veut revenir sur scène. La scène est très importante pour lui. Aujourd'hui, entre Europe 1 le matin et TF1 le soir, c'est beaucoup de travail pour Nicolas et ses équipes. Donc, un jour, on aura le choix de la scène à faire. Et c'est un choix qui nous démange ». De deux choses l’une, soit le dénommé Jean-Marc Dumontet utilise la vieille grosse ficelle qui consiste à faire monter les enchères, soit – chose moins probable – l’homme est sincère. Et alors là, il y a fort à parier, que ça va se taper fort sur le ventre en France dans les mois qui viennent. Enfin, si nos chers concitoyens sont aussi bon public que Nikos Aliagas