Enora Malagré a fait des choses "très sottes et racoleuses"

Enora Malagré a fait des choses "très sottes et racoleuses"
Enora Malagré a fait des choses "très sottes et racoleuses"
La blonde forte en gueule de TPMP fait son mea culpa cette semaine dans Grazia, avoue avoir fait des « choses très sottes » et manquer d’élégance. Changement de style en perspective ?
A lire aussi
Emma : "Je dessine pour faire changer les choses"
News essentielles
Emma : "Je dessine pour faire changer les choses"


Elle en a crispé plus d’un en multipliant les clashs et les provocations sur le plateau de « Touche pas à mon poste » et déclenché un raz-de-marée de moqueries haineuses après son interview ratée de Pharrell Williams. Bref, Enora Malagré énerve beaucoup. En décembre dernier, elle figurait d’ailleurs en bonne place dans le classement des personnalités les plus détestées des Français.

« La finesse, la stratégie et l’élégance me manquent parfois »

Seulement, aujourd’hui, la grande gueule du PAF fait son mea culpa. Dans une interview publiée dans le Grazia de la semaine du 22 août, elle avoue manquer de classe quand il s’agit de faire passer ce qu’elle a envie de dire : « La finesse, la stratégie et l’élégance me manquent parfois… Le vide de sens m’intrigue et m’angoisse même si souvent j’ai, moi aussi, été très vaine… »

Et elle qui abhorre la téléréalité a très peur d’avoir quelques points communs avec ses vedettes « manipulé[e]s pour la plupart ». « Ce sont de nouveaux objets de foire, des attractions. On ne rit pas avec eux, mais d’eux. C’est la télé de l’humiliation, qui repose sur les pulsions de mort que décrivait Freud, le voyeurisme, le sexe… J’ai moi-même fait des choses très sottes et racoleuses et je me retrouve avec d’innombrables casseroles ».

Une nouvelle Enora nous attend-elle à la rentrée (très) prochaine de « Touche pas à mon poste » ?