Brigitte Bardot sur son fils Nicolas: "J'aurais préféré accoucher d'un petit chien"

Brigitte Bardot sur son fils Nicolas: "J'aurais préféré accoucher d'un petit chien"
Brigitte Bardot sur son fils Nicolas: "J'aurais préféré accoucher d'un petit chien"
Dans cette photo : Brigitte Bardot
Depuis la naissance de son fils unique en janvier 1960, Brigitte Bardot a toujours dit qu’elle n’avait pas la fibre maternelle. Pas étonnant alors que les relations entre la célèbre actrice et Nicolas soient compliquées, et cela depuis toujours. D’ailleurs BB ne s’en cache pas, elle n’a jamais voulu être mère.
A lire aussi
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement 'parent 1-parent 2'"
News essentielles
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement...

À l’image de la comédienne Anémone qui ne cache pas qu’elle n’était pas faite pour devenir maman et regrette d’avoir eu ses deux enfants, Brigitte Bardot a aussi un rapport très compliqué à la maternité et ne se prive pas pour le dire, notamment dans son autobiographie Initiales BB où elle évoque une « grosse fesse » cauchemardesque et un bébé non désiré qu’elle compare à une bouillotte tout en précisant qu’elle aurait « préféré accoucher d’un petit chien ».

« Neuf mois de cauchemar »

C’est dès les premiers jours de sa grossesse que le cauchemar a débuté pour Brigitte Bardot qui prend de la morphine pour oublier « cette tumeur » présente dans son ventre qu’elle compare désormais au « couvercle d’un cercueil ». Puis vient le moment très délicat de l’accouchement, et enfin la libération pour la comédienne qui ne s’occupera jamais de ce fils dont elle ne voulait pas et qui n’a pas réveillé son instinct maternel :

« J'ai eu un fils qui n'a pas provoqué en moi un développement terrible de la fibre maternelle - ce n'est pas de ma faute - mais c'est mignon. C'est le juste cheminement des choses », confiait en juin dernier Brigitte Bardot dans les colonnes de Gala.

Brigitte Bardot et son fils Nicolas

Malgré le temps, les relations sont restées très conflictuelles entre Nicolas et sa maman. Tant et si bien que Brigitte Bardot ne se verra pas conviée au mariage de son fils unique, et n’a que peu de contact avec lui. Pourtant, à l’aube des 80 ans de la comédienne ces relations seraient en train de s’apaiser selon Yves Bigot qui a rédigé une biographie de la star. Aujourd’hui grand-mère et arrière-grand-mère, BB sait qu’elle a encore du travail à faire avant de pouvoir prétendre au titre de « mamie gâteaux » :

« Je ne suis pas une bonne grand-mère. Elles vivent en Norvège avec leur père [Nicolas Charrier], elles ne parlent pas français, et nous n'avons pas l'occasion de nous voir. Pourquoi tricher ? Tu le sais, j'ai toujours dit ce que je pensais et pensé ce que je disais. Je n'ai jamais cru aux liens du sang ». Mais les choses pourraient changer dans les prochains mois car Brigitte Bardot avoue qu’elle aimerait beaucoup faire connaissance avec sa descendance : « la porte est ouverte. S'ils en manifestaient l'envie, je ne dirai pas non. J'ai beaucoup d'affection, de tendresse, mais je n'ai pas eu de liens physiques avec mes petites-filles. Je ne les ai pas serrées dans mes bras. Je ne les ai pas vues grandir... »

>> Brigitte Bardot sur Marine Le Pen : "Je l'aime beaucoup. (...) Elle a une paire de couilles !" <<

Apaisée, Brigitte Bardot vit aujourd'hui dans le calme, entourée par ses animaux qu'elle affectionne tant et continue d'inspirer la jeune génération. Elle est mariée avec Bernard d'Ormale.

Ci-dessous, il est intéressant de découvrir comment a été traitée la naissance de Nicolas en 1960. Une vidéo où Brigitte Bardot joue un personnage éphémère, celui d’une maman comblée par son fils et folle d’amour pour lui.