Isabelle Adjani ne sait pas si elle est heureuse

Isabelle Adjani ne sait pas si elle est heureuse
Isabelle Adjani ne sait pas si elle est heureuse
Dans cette photo : Isabelle Adjani
Invitée sur le plateau de « Vivement Dimanche Prochain », Isabelle Adjani est venue assurer la promotion de « Kinship », la pièce de théâtre pour laquelle elle s’apprête à monter sur la scène du théâtre de Paris. Bavarde quand il s’agissait de défendre son rôle, la comédienne de 59 ans s’est toutefois montrée beaucoup plus réservée s’agissant de sa vie privée.
A lire aussi
"Le boulot qui cache la forêt" : peut-on réellement être heureux au travail ?
News essentielles
"Le boulot qui cache la forêt" : peut-on réellement être...


Isabelle Adjani était ce week-end l’invitée de Michel Drucker dans le cadre de son émission « Vivement Dimanche Prochain » sur France 2. Très rare à la télévision, l’actrice de 59 ans qui privilégie habituellement les interviews dans la presse écrite est venue faire la promotion de Kinship, la pièce de théâtre de Carey Perloff  pour laquelle elle montera sur les planches du théâtre de Paris à partir du 21 octobre prochain. Isabelle Adjani y joue la rédactrice en chef d’un journal local « quelque part aux États-Unis », qui va tomber sous le charme d’un stagiaire qui s’avère être le fils de l’une de ses amies.

Assise sur le fameux fauteuil rouge de l’émission, semblant très émue après avoir accepté l’invitation de Michel Drucker de participer à un « Vivement Dimanche » qui lui serait entièrement consacré, la comédienne a détaillé le thème abordé dans Kinship. « C’est une histoire d’amour impossible. Il y a une différence d’âge entre ce garçon et elle (la rédactrice en chef). Elle est mariée, elle a deux enfants. Il y a quelque chose d’irrésistible qui la pousse vers lui et qui le pousse vers elle.  Tout ça sous les yeux aveugles de la mère. Et lui ne sait pas que la meilleure amie de sa mère n’est autre que sa passion pour un temps ».

« Je pense que les femmes vont s’y reconnaître »

Pour la comédienne la plus oscarisée du cinéma français, cette adaptation de la pièce originale a « quelque chose de très moderne ». Et de s’expliquer : « Je pense que les femmes vont s’y reconnaître, vont s’identifier à certains moments de leur vie qui ne sont pas toujours facile sur le plan amoureux et émotionnel ». En revanche, Isabelle Adjani - qui a récemment donné son avis sur la chirurgie esthétique - est tout de suite plus réservée sur sa vie privée et ses relations amoureuses. D’ailleurs, quand Michel Drucker lui demande si elle est heureuse, elle élude la question. « Je répondrai dans quatre ou cinq mois », promet-elle.

A noter que la semaine dernière, c’est Sophie Marceau qui était l’invitée de « Vivement Dimanche » .