Florence Foresti critique sévèrement Rihanna, Miley Cyrus et les "porn stars"

Florence Foresti critique sévèrement Rihanna, Miley Cyrus et les "porn stars"
Florence Foresti critique sévèrement Rihanna, Miley Cyrus et les "porn stars"
Dans cette photo : Florence Foresti
Dans son nouveau spectacle « Madame Foresti », Florence Foresti se révèle résolument féministe. Après avoir taclé Camille Cottin et sa « Connasse » en septembre dernier, l’humoriste s’en est récemment pris, devant les caméras de France 2, aux stars de la pop américaine qui s’exhibent de plus en plus souvent à moitié nues dans leurs clips. Dans sa ligne de mire : Rihanna, Beyoncé, Jenifer Lopez ou encore Miley Cyrus.
A lire aussi
"Pantry Porn" : la tendance des garde-manger ultra-rangés envahit Instagram
News essentielles
"Pantry Porn" : la tendance des garde-manger ultra-rangés...


Après cinq ans d’absence, Florence Foresti est de retour avec Madame Foresti, son nouveau spectacle. Un one woman show dans lequel la quadragénaire révèle l’aspect féministe de sa personnalité. En effet, en septembre dernier, dans une interview au magazine Version Femina, l’humoriste avait assuré que le fait de défendre l’image des femmes était pour elle une véritable « passion ». Quelques jourzs plus tard, dans les colonnes du Parisien, elle taclait Camille Cottin et  la mini-série humoristique Connasse de Canal+, ou encore le « féminisme de Beyoncé » auquel elle disait ne pas croire.

En pleine promotion de son nouveau spectacle, celle qui est aujourd’hui la maman d’une petite Tony en a remis une couche sur les divas américaines de la pop, qu’elles accusent de véhiculer une image dégradante de la femme, dans le cadre d’une interview sur France 2 « Ce sont des grandes artistes, elles ont des voix extraordinaires, ce sont des chanteuses de folie, de grandes musiciennes parfois…  Je ne comprends pas, en plus, qu’on ait besoin de se transformer en porn star pour pouvoir vendre un peu plus de disques. C’est triste et en plus ça montre quelque chose d’assez limitatif dans le corps d’une femme », a-t-elle ainsi jugé devant les caméras de l’émission « Grand Public ».

« Avant de porter la parole, il faudrait peut-être penser à porter une culotte »

Et Florence Foresti ne déplorent pas l’attitude de ses artistes uniquement pendant ses interview ;  la scène  et l’humour lui permettent également de partager son incompréhension. « Moi je préférerais que ma fille tombe sur le film L’exorciste à la télé que sur le clip de Jenifer Lopez. Je ne saurais pas lui expliquer ce qui arrive à cette dame », lance-t-elle pendant son spectacle. Et de poursuivre : « Dans la musique, c’est qui le porte-parole des jeunes filles ? À part le gang des strings : Rihanna, Lady Gaga, Beyoncé. Enfin porte-parole... Avant de porter la parole, il faudrait peut-être penser à porter une culotte », ironise-t-elle encore.

Un ton décalé donc pour parler d’un sujet de société  aussi sérieux actuel. « Le féminisme, ce n’est pas le fait d’être une grande gueule revendicatrice. Qu’est-ce que c’est que cette image qu’on s’est fabriqué autour de ce mot ? Le féminisme, c’est juste de redonner les droits fondamentaux à la femme, sans aucun traitement de faveur ou domination de l’homme », rappelle d’ailleurs Madame Foresti.