Jean-Luc Reichmann : "Avec Matteï, je mets mes tripes sur la table!"

Jean-Luc Reichmann : "Avec Matteï, je mets mes tripes sur la table!"
Jean-Luc Reichmann : "Avec Matteï, je mets mes tripes sur la table!"
Dans cette photo : Jean-Luc Reichmann
Jean-Luc Reichmann est de retour dans la peau de Léo Mattéï. Ce jeudi 11 décembre, l'animateur de TF1 revêt son costume de commandant de la brigade des Mineurs de Paris pour la saison 2 de la série. L'occasion de faire passer un message de prévention aux plus jeunes.
A lire aussi


Animateur et père de six enfants (âgés de 6 à 24 ans), Jean-Luc Reichmann trouve malgré tout le temps de faire de la fiction. Le présentateur des Douze Coups de midi sur TF1 s'est accordé le temps de créer une saison 2 pour sa série Léo Matteï, Brigade des mineurs. A l'occasion de la diffusion des premiers épisodes jeudi soir, l'acteur en profite pour faire passer son message.

Dans une interview à TV Magazine, Jean-Luc Reichmann est revenu sur son implication dans la série. « Avec Matteï, je mets mes tripes sur la table! », explique le comédien qui estime que « De plus en plus, nos enfants sont en danger. Avec Matteï, je veux les mettre en garde ».

Jean-Luc Reichmann en stage d'immersion

Pour l'animateur, la solution passe par une meilleure communication avec les plus jeunes. « Il est très important de garder le dialogue, le contact avec nos enfants. Ils sont assujettis à tellement d'écrans, entre les mails, les sms, les ordinateurs, les smartphones... Ils sont tous connectés 24h sur 24 », déplore l'animateur dans une seconde interview à Métronews, avant de tempérer : « Je ne suis pas contre, loin de là, mais il faut continuer à dialoguer ».

Pour cultiver le dialogue, le projet Mattéï a nécessité un investissement sur le long terme. « Ça fait trois ans que je travaille sur cette série et ça me tient vraiment à cœur, essayer de protéger les enfants en faisant de la prévention », résume Jean-Luc Reichmann. Mais pour coller au mieux à la réalité du terrain, le créateur de la série s'est entouré de professionnels habitués à traiter des affaires impliquant des mineurs. « J'ai vécu en immersion à la brigade de protection des mineurs, quai de Gesvres, pour être au plus près de la vérité, ne pas faire de fautes sur le vocabulaire », a-t-il expliqué. « Je fais des stages d'immersion à la brigade, je prends des notes. Ou je leur vole des expressions même ».

La série parviendra-t-elle à renouer avec le succès ?

Parmi ses contacts privilégiés, Marie-José Laridan, le véritable commandant de la brigade de protection des mineurs de Paris. La responsable estime d'ailleurs que la série « représente bien » le quotidien et les missions de son unité. « Je lis les scénarios et je lui dis s'il y a des choses à modifier. Je vais sur les tournages aussi. Je lui explique les gestes à adopter pour faire parler un enfant », détaille le commandant.

Dévoilée en décémbre 2013, la série « Léo Matteï, Brigade des mineurs » avait connu le succès dès son lancement, avec 6 millions de téléspectateurs pour les deux premiers épisodes. TF1 aura à coeur de transformer l'essai en cette fin d'année. Rendez-vous ce soir pour le savoir.