Une campagne stéréotypée pour pousser les filles vers les Sciences

Une campagne stéréotypée pour pousser les filles vers les Sciences
Une campagne stéréotypée pour pousser les filles vers les Sciences
La Commission européenne a lancé une campagne pour encourager les filles à se diriger vers les carrières scientifiques. Une conférence se tenait ce jeudi à Bruxelles. L'initiative est louable, mais la promotion et la communication autour de cette campagne font appel à des stéréotypes éculés sur la féminité.
A lire aussi
"Stupide et sexiste" : une campagne pour le casque à vélo crée un tollé en Allemagne
News essentielles
"Stupide et sexiste" : une campagne pour le casque à vélo...


« Science is a girl thing » (« La science est une affaire de filles »), c’est le nom de la campagne lancée et financée par la Commission européenne pour encourager les filles à entreprendre des carrières scientifiques. Une conférence se tenait ce jeudi au Parlement européen.
« Les femmes restent largement sous-représentées dans la recherche en sciences et technologies, ce qui constitue une énorme perte de talents », fait remarquer le site de la Commission. « La campagne mettra les stéréotypes à l’épreuve et montrera aux jeunes gens, en particulier aux filles et aux jeunes femmes, que la science peut être une belle opportunité pour leur futur », peut-on encore lire. L’initiative semble louable. Pour ce qui est de mettre les stéréotypes à l’épreuve en revanche, le bilan est manifestement plus mitigé.
La Commission européenne promeut en effet sa campagne par le recours aux clichés sur la féminité les plus courants, comme en atteste le clip de promotion visible ci-dessous, posté jeudi sur Youtube, qui s’apparente plus à une publicité pour des produits de beauté qu’à une vidéo officielle.
Alors que l’objectif de l’initiative est d’encourager les filles à envisager des carrières dans lesquelles elles sont marginalisées, les protagonistes du clip sont réduites au cliché de femmes séductrices et sophistiquées. Comme si, avant d’être des scientifiques, elles se devaient de rester avant tout des femmes conformes à l’idéal patriarcal.

Voir la vidéo


Viviane Clermont

Source : le site de "Science: it's a girl thing !" par la Commission européenne

VOIR AUSSI

Homme/Femme : une expo à Rennes pour démonter les stéréotypes
Admissions PostBac 2012 : des choix d'orientation très stéréotypés
Les boursières l’Oréal en vedette