Plus de femmes chez les chômeurs qui travaillent à temps partiel

Plus de femmes chez les chômeurs qui travaillent à temps partiel
Plus de femmes chez les chômeurs qui travaillent à temps partiel
Au-delà des 3,1 millions de chômeurs de catégorie A recensés par Pôle Emploi en décembre dernier, il y a aussi les 1,4 million de chômeurs qui travaillent en France, cumulant un petit salaire et des indemnisations. Le ministère du Travail dévoile le profil de ces travailleurs indemnisés dans une étude diffusée le 17 janvier : on y compterait plus de femmes et des profils plus qualifiés.
A lire aussi
Emploi : 500 000 retraités français travaillent à temps partiel
emploi
Emploi : 500 000 retraités français travaillent à temps...


Le terme « chômage » n’est pas forcément synonyme de « zéro activité ». Pôle Emploi distingue en effet trois catégories de chômeurs : la première (catégorie A) concerne ceux qui n’exercent aucune activité, ils sont aujourd’hui 3,1 millions en France ; la seconde et la troisième regroupent les personnes qui ont travaillé moins de 78 heures dans le mois (catégorie B), et plus de 78 heures (catégorie C). Ces inscrits de Pôle Emploi indemnisés seraient 1,4 million en France.

Des femmes avec enfants charge

Une enquête diffusée par le ministère du Travail révèle ainsi que ces chômeurs travaillant à temps partiel représentent aujourd’hui 31% des inscrits de Pôle Emploi, contre 17% en 1996. Ainsi, en période de crise, le nombre de chômeurs en activité réduite aurait-il tendance à augmenter davantage que le nombre de chômeurs de catégorie A. Traduisant ainsi les démarches des chômeurs pour remettre un pied dans l’entreprise : ils acceptent des CDD à temps partiel en attendant de trouver mieux et plus stable. Selon cette enquête, 60% de ces chômeurs travaillent plus de 78 heures par mois, et 42% travaillent plus de 110 heures par mois, seuil au-delà duquel il n’est plus possible de toucher à la fois les allocations chômage et un revenu.

Le ministère du Travail établit un profil de ces chômeurs travaillant à temps partiel : ils auraient un niveau d’études sensiblement supérieur aux autres chômeurs, seraient plus qualifiés, seraient plus souvent des femmes âgées de 30 à 49 ans, vivant en couple avec enfants à charge. 

VOIR AUSSI

Chômage : la crise a touché de plein fouet l'emploi des femmes
Chômage : à quelle aide puis-je prétendre ?
Pôle emploi taxé de sexisme après une offre pour une femme de ménage

Plus d'actu sur : L'égalité professionnelle, c'est pour quand ?

Hyperstress au travail : les femmes en première ligne
À partir du 3 novembre à 11h44, nous (les femmes) travaillerons gratuitement
Loi travail : comment les ordonnances d'Emmanuel Macron vont fragiliser les femmes