Carrière : les jeunes ne veulent plus sacrifier leur vie perso pour leur travail

Carrière : les jeunes ne veulent plus sacrifier leur vie perso pour leur travail
Carrière : les jeunes ne veulent plus sacrifier leur vie perso pour leur travail
Que signifie réussir professionnellement pour les étudiants et les jeunes diplômés ? Avoir un travail épanouissant et réussir à conserver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, selon un sondage CSA pour Linkedin et 20 minutes publié lundi. Et bonne nouvelle, les sondés sont plutôt confiants en leur avenir.
A lire aussi
Zuriel Oduwole, l'incroyable ado qui veut changer la vie des jeunes Africaines
News essentielles
Zuriel Oduwole, l'incroyable ado qui veut changer la vie...


97% des étudiants et 95% des jeunes diplômés disent accorder de l’importance à la réussite professionnelle, selon un sondage CSA pour Linkedin et 20 minutes publié lundi. Mais cette réussite n’est pas à n’importe quel prix. Si pour 57% des étudiants et 60% des jeunes diplômés, réussir professionnellement signifie d’abord avoir un travail épanouissant, celui-ci ne doit pas pour autant empiéter sur la vie personnelle : 40% des étudiants et 43% des jeunes diplômés placent comme deuxième critère de réussite professionnelle la capacité à conserver un bon équilibre entre son métier et sa vie privée. La perspective d’un haut salaire n’arrive qu’en quatrième position pour les étudiants (28%) et en cinquième position pour les jeunes diplômés (21%).

Les étudiants et les jeunes diplômés sont confiants quant leur avenir

Marc Loriol, chercheur en sociologie du travail au CNRS interrogé par 20 Minutes, confirme ce constat : « Certains jeunes ont vu leurs parents malmenés par l’entreprise et en ont une vision plus désabusée. On les a également incités à poursuivre leurs études le plus loin possible, mais ils constatent que cela ne leur garantie pas de trouver un travail. D’où leur volonté de ne plus tout sacrifier à leur emploi ».

Et bonne nouvelle, les jeunes restent confiants dans leur avenir : 73% des étudiants et 72% des jeunes diplômés se disent optimistes, c’est plus que la moyenne des Français (60%) ! Et pour eux, les clefs de la réussite sont en premier lieu des qualités individuelles : pour 38% des étudiants et des jeunes diplômés, il s’agit d’abord de la confiance en soi, pour 36% de travailler beaucoup et enfin pour 33% des étudiants et 26% de jeunes diplômés, d’être ambitieux. Cependant, ils jettent majoritairement un regard très pessimiste sur l’avenir de la société (69% des étudiants et 72% des jeunes diplômés), c’est là aussi plus que la moyenne des Français (60%).

Voir l’étude complète.

VOIR AUSSI

Slasheurs : un nouveau mode d'emploi
Génération Y, éduquez votre manager!
Emploi : les jeunes actifs plus flexibles et plus optimistes que leurs aînés
84% des jeunes diplômés s'épanouissent au travail