Cauchemar : si votre patron était un personnage de série télé… 

Cauchemar :  si votre patron était un personnage de série télé… 
Cauchemar : si votre patron était un personnage de série télé… 
Un sondage réalisé par OpinionWay pour le site de recrutement Monster.fr révèle que 50% des Français choisiraient Jack Bauer comme patron. Les 1 060 salariés interrogés avaient le choix entre plusieurs personnages issus de séries télévisées américaines ou françaises. Chez Terrafemina, ça nous a donné envie de faire notre petite liste « maison » des pires patrons, en piochant dans quelques séries cultes de ces dix dernières années. Bienvenue donc en enfer…
A lire aussi


50% des salariés français seraient prêts à changer de travail pour un patron comme Jack Bauer, le héros de 24 Heures Chrono, d’après une enquête réalisée par l’institut OpinionWay et le site Monster.fr. Ce sondage, révélé il y a quelques jours, proposait de choisir son patron idéal parmi quatre personnages : Jack Bauer, Eddy Caplan (Braquo), Cerseï Lannister (Game of Thrones) et Renaud Lepic (Fais pas ci, Fais pas ça).

« Les salariés français ont besoin d’avoir confiance en leur manager et en ses décisions. Ils plébiscitent des profils investis dans leur mission et experts, quitte à ce qu’ils jouent avec les process de l’entreprise. À l’inverse, ils fuient les chefs trop orientés vers leur ambition personnelle ou incompétents », analyse Marc Suchet, directeur marketing de Monster France, Espagne et Benelux.

Passons sur l’utilité de ce sondage et sur les explications un brin simplettes avancées par le chef marketing de Monster.fr. Ce qui nous frappe, en découvrant cette étude, outre le choix des sondés - qui ont tout de même plébiscité un agent antiterroriste chargé de sauver son pays, ce qui en dit long sur leur besoin d’aventure au boulot - c’est le côté sommaire de la liste soumise aux personnes interrogées. Pour y remédier, on a concocté un best of des pires patrons fictifs en s’inspirant de quelques séries télévisées bien connues.

Voici notre sélection des N+1, des supérieurs hiérarchiques quoi, qu’on ne voudrait jamais avoir.

Joffrey Baratheon (Game of Thrones) : le supérieur sadique

Plutôt que l’odieuse Cersei, on choisirait Joffrey, son ignoble rejeton. Peu de personnages de fiction atteignent le niveau de sadisme du fils bâtard de Jaime Lannister et de sa soeur. Imaginez un peu les humiliations constantes que Joffrey vous ferait subir, de préférence, pendant une présentation PowerPoint devant tout le monde. Et pensez à votre jouissance le jour où la vengeance sonnera... Juste un petit conseil : le coup du verre de vin empoisonné, ça marche à Westeros, mais c’est plus risqué en entreprise.

Joffrey


Monica (Friends) : la maniaque qui range votre bureau

La célèbre colocataire de Rachel dans Friends souffre d’un manie du rangement et du nettoyage qui confine au trouble obsessionnel compulsif. Pas question de laisser traîner le moindre détritus pendant des jours sur votre bureau sous sa direction. Au début, ses petites attentions vous paraîtront agréables, quoique légèrement bizarres, mais attendez un peu le jour où vous retrouverez votre poste de travail entièrement briqué un beau matin : précieuses feuilles volantes bazardées, vieille tasse favorite remplacée… Avec en bonus le sourire gêné, voire coupable de ladite boss. Gros malaise.

Monica


Lois (Malcolm) : l'hystérique capable de tout

Ah, Lois… Quel spectacle ce serait si la mère de Malcolm - dans la série éponyme - se retrouvait propulsée dans le monde du travail. On ne peut s’empêcher d’admirer les ressources de ce tyran domestique qui s’est donné pour mission de dresser les quatre garnements qui lui servent de fils. Une mère qui est capable de coller méthodiquement sa photo d’identité sur les corps des femmes dénudées dans les magazines de charme de ses enfants pour les dégoûter de ce genre de lecture est capable de tout. Ca va filer droit...

Lois


Bree Van de Kamp (Desperate Housewives) : la control freak

De toutes les habitantes de Wisteria Lane, Bree Van de Kamp est de loin la plus marquante. Son apparence impeccable, son air hypocrite et ses manières glaçantes en feraient une patronne quasi hitchcockienne : à la fois irréprochable et proche du pètage de plombs. Angoisse assurée.

Bree Van de Kamp


Don Draper (Mad Men) : le  mauvais patron par excellence

Dans Mad Men, une des séries qui dépeint avec le plus de brio le monde du travail, Don Draper ne cesse de changer de secrétaire, au point que cette valse constante finit par devenir un sujet de plaisanterie chez Sterling Cooper. Avoir Don Draper comme patron ne doit effectivement pas être une sinécure, étant donné sa goujaterie, son alcoolisme notoire et son manque de considération pour autrui. Non seulement vous passerez vos journées à remplir sa réserve personnelle d’alcool, mais il se peut que vous finissiez par devoir baby-sitter sa fille en pleine crise d’ado, voire consoler son épouse délaissée. En même temps, comment résister à cet homme qui suinte le désespoir et le dégoût de soi ?

Don