8 conseils pour choisir son coach professionnel

8 conseils pour choisir son coach professionnel
8 conseils pour choisir son coach professionnel

Depuis une vingtaine d’années les coachs se sont multipliés pour nous aider à résoudre nos tracas du quotidien. Le coaching professionnel tire son épingle du jeu et séduit un public de plus en plus large. Avouez que l’expérience vous tente ? Mais avant de vous engager, voici quelques conseils pour bien le choisir.

A lire aussi
Nolwenn Leroy : "Mes conseils pour élever un petit garçon féministe"
News essentielles
Nolwenn Leroy : "Mes conseils pour élever un petit garçon...

1)      Rencontrez au moins deux coachs pour pouvoir avoir un point de comparaison et être sûre de votre choix. Le coach doit être capable de s’adapter à votre problématique professionnelle et vous aider à avancer. Faites confiance à  votre feeling : on choisit aussi une personne en fonction de ce que l’on ressent après un premier contact.

2)      Déterminez  vos objectifs professionnels, ce que vous attendez de ce coaching. Avez-vous besoin d’être soutenue ou au contraire voulez-vous changer des choses ?  Sur quoi exactement souhaitez-vous travailler ? Ce travail préalable est indispensable pour bien démarrer un programme de coaching.

3)      Cherchez un coach qui a suivi une formation avec un organisme reconnu par la Société française de coaching, la principale association professionnelle de coachs. Un diplôme ne suffit pas pour être coach ! La SF Coach  propose une procédure d'accréditation pour les candidats. Au terme d’un examen très approfondi de leur  formation, de leur parcours professionnel et de leur expérience en tant que coachs, un jury de coachs expérimentés les accrédite en tant que professionnels du coaching. Les membres accrédités s'engagent à respecter le code de déontologie de la SF Coach pour mieux répondre aux exigences de leurs clients.

4)      Evitez de choisir « le coach du collègue ». Même si sur lui, vous avez observé des résultats spectaculaires, ce n’est pas sûr que cette personne vous corresponde et réponde à vos attentes spécifiques.

5)      Soyez vigilante avec les sites marchands. Sur internet, à côté des sites d’organisations professionnelles, où de nombreux coachs sont répertoriés, ils existent des plates formes uniquement marchandes qui peuvent vous induire en erreur. Pas de vérification, pas d’accréditation pour être présent sur ces pages, il faut juste payer. Gare à la publicité déguisée !

6)      N’hésitez pas à interroger votre interlocuteur. Il est important de connaître son expérience en tant que coach en entreprise. Qui sont les personnes qu’il a l’habitude de coacher ? Un point crucial : la question de la déontologie. Comment votre interlocuteur appréhende-t-il cette notion ? Tous ces éléments vous permettront de vous faire une idée de la façon dont il conçoit son travail et de démarrer sur des bases solides.

7)      Prenez garde aux tarifs. Contrairement à ce que l’on imagine, méfiez-vous des coachs qui pratiquent des tarifs très bas. D’une manière générale pour une séance individuelle, il faut compter entre 80 et 150 euros.

8)      Concernant le  coaching par téléphone : il s’agit  d’une solution envisageable. Mais il est recommandé d’alterner avec de vrais entretiens afin d’établir une relation de confiance totale. Quant au coaching par Internet, à proscrire absolument !

Merci à Pascale Reinhardt, coach professionnelle accréditée, Titulaire et présidente de la Société Française de Coaching.

Plus d’infos :

Les organismes reconnus :

- La SF Coach, Société Française de Coaching

- L'ICF, International Coaching Federation

Les différents types de coaching :

- Le coaching professionnel est l'accompagnement de personnes ou d'équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d'objectifs professionnels : prise de poste, évolution professionnelle, gestion du temps… Il est à l’initiative du salarié ou de son entreprise.

- Le life-coaching ou coaching de vie aborde tous les secteurs de la vie privée. Il va traiter aussi bien de problématiques personnelles (remise en forme, famille, couple) que professionnelles (recherche d’un emploi, évolution…), mais toujours avec l’angle privé. Son objectif est le développement personnel et professionnel. Les contours de ce coaching sont encore flous, alors soyez prudente.


Coaching professionnel et coaching de vie : quelles différences ?