Les bébés crient différemment des deux côtés du Rhin

Les bébés crient différemment des deux côtés du Rhin
Les bébés crient différemment des deux côtés du Rhin
Grâce à l’analyse des cris de 60 nourrissons pendant 20 heures (aie !), les chercheurs ont découvert que l’intonation des bébés français est croissante vers l’aigu alors que le ton de nos voisins allemands va vers le grave.
A lire aussi

A en croire une étude franco-allemande, nos bébés ont la voix qui monte.  Grâce à l’analyse des cris de 60 nourrissons pendant 20 heures (aie !), les chercheurs ont découvert que l’intonation des bébés français est croissante vers l’aigu alors que le ton de nos voisins allemands va vers le  grave.  Selon les chercheurs de l’institut Max-Planck et de l’Ecole normale supérieure de Paris, ceci est dû aux différences d’inflexion de la langue ressentie par le bébé dans le ventre de la mère.

C’est une nouvelle avancée pour les chercheurs.  Auparavant ils ne croyaient pas à l’influence des bruits extérieurs sur les sons exprimés par les bébés après leur naissance : «  On pensait jusqu’ici que les cris des nourrissons humains étaient uniquement déterminés, comme chez les bébés chimpanzés, par l’augmentation et la diminution de la pression dans le système respiratoire ».

La langue s’apprend donc dans l’utérus ! Mais ce n’est qu’à l’âge de 12 semaines que le nouveau-né est capable d’imiter les sons avant cela le mécanisme de la parole n’est pas suffisamment développé. 

ALLER PLUS LOIN : Bébé pleure la nuit, que faire ?

Anaïs Anouilh