Création d’entreprise : Le dossier de présentation ou plan d'affaires

Création d’entreprise : Le dossier de présentation ou plan d'affaires
Création d’entreprise : Le dossier de présentation ou plan d'affaires

Vous êtes à deux doigts de transformer votre idée de création d’entreprise en véritable projet. Mais comme tout projet, le vôtre comporte des contraintes qu’il vous faut évaluer afin de rédiger le fameux dossier de présentation que vous présenterez à vos financeurs potentiels.

A lire aussi

Définir les contraintes techniques et opératoires de votre futur produit ou service, imaginer quelles en seront les matières premières, vous représenter les processus de production : voilà en quoi consiste le passage d’une simple idée à un projet de création d’entreprise. En résumé, il s’agit d’en réaliser le prototype.

L’analyse des contraintes

Votre projet est clairement défini dans votre esprit ? Couchez-le sur papier car il est désormais temps de déterminer et d’analyser les différentes contraintes qui lui sont inhérentes.
- Les contraintes propres au produit ou à la prestation concernent la nature de votre projet. Ses caractéristiques, son processus de fabrication ou de mise sur le marché sont des sources de contraintes à ne pas négliger.
- Les contraintes de marché : selon la nature du projet, selon l’évolution des modes de consommation, des mœurs ou des modes de vie, un marché peut être nouveau, en croissance, en pleine maturité, en déclin, saturé, etc.
- Les contraintes légales : de leur existence peuvent dépendre la faisabilité et la viabilité du projet de création. Les recherches menées pendant la phase de validation de l’idée doivent donc prendre en compte la législation existante.
- Les contraintes de moyens : la détermination des contraintes de produit, de marché et des contraintes légales ont inévitablement des incidences fortes sur les moyens à mobiliser. Les contraintes de moyens peuvent ainsi concerner les processus de fabrication, de commercialisation, de communication, de gestion, de service après-vente.

Seule ou en réseau ?

Rien ne vous oblige à vous lancer dans cette aventure seule. Bien sûr, vous pouvez choisir de rester indépendante mais aussi de prendre un ou plusieurs associés. Dans ce cas, il est important de confronter les projets personnels de chaque créateur et de vérifier que leur motivation, les responsabilités qu’ils souhaitent occuper dans l’entreprise et le temps qu’ils sont disposés à consacrer au projet sont cohérents. Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise configuration. Quels que soient vos choix en la matière, l’essentiel est que vos associés et vous soyez sur la même longueur d’ondes.

Le dossier de présentation

Egalement appelé « plan d’affaires », la rédaction du dossier de présentation du projet, ne doit pas être considérée comme une corvée, mais comme la première étape de concrétisation de votre projet. Il s’agit d’un travail utile et très fructueux. Selon l’aisance (ou la gêne) que vous aurez pour le mettre en forme, cela signifiera que vous n’avez pas accompli un bon travail d’élaboration ou que vous n’avez pas acquis au cours de cette phase préparatoire la maturité suffisante pour vous lancer.
En effet, si à ce stade vous éprouvez des difficultés, peut-être est-ce parce que vous n’êtes-vous pas totalement prête, ni à défendre votre projet, ni à sauter dans le grand bain ?

Caractéristiques

Le plan d’affaires que vous êtes sur le point de constituer pour solliciter des financeurs potentiels a divers objectifs. Il doit ainsi permettre au lecteur de comprendre rapidement votre projet, de savoir qui en est le promoteur et surtout de prendre position sur le sujet. Pour ce faire, votre dossier doit être soigné, concis, complet, clair, précis et vendeur.

Composition

Il n’y a pas de règle absolue dans la présentation du contenu. Toutefois, il convient de respecter une certaine logique. Quel que soit l’ordre retenu, il est donc important d’y retrouver :
- Un résumé : il s’agit d’une présentation très brève du contenu afin que l’interlocuteur sache immédiatement de quoi il est question. La rédaction de cette description est importante car elle fait office de premier contact…
- Un sommaire
- Le(s) CV du ou des créateur(s) : la présentation du porteur de projet (et au besoin de son équipe) doit se faire avec le même soin que la rédaction d’un CV d’embauche.
- Une présentation générale du projet : le créateur va pouvoir à ce stade parler de la genèse du projet, de ses motivations et de ses objectifs.
- Une partie économique : c’est la présentation du produit et/ ou service avec l’étude de marché, la stratégie retenue…
- Une partie financière comprenant le tableau des investissements, le plan de financement initial, le calcul du seuil de rentabilité, le plan de financement à trois…
- Une partie juridique : la présentation du régime juridique de la nouvelle entreprise doit servir à expliquer et justifier le choix retenu, à présenter la répartition du capital et des pouvoirs qui en découlent.
- Une partie documentaire qui doit faire l’objet d’un dossier à part entière pour réunir toutes les pièces justificatives.

Marie-Laure Makouke

VOIR AUSSI

Création d'entreprise : de l'idée au projet
La couveuse : une bonne option pour réussir son projet d’entreprise
Les concours : un coup de pouce pour les créateurs