Comment réussir un entretien collectif ?

Comment réussir un entretien collectif ?
Comment réussir un entretien collectif ?
De nombreuses entreprises privilégient l'entretien collectif pour des raisons d'efficacité et d'économies, principalement dans le recrutement de postes où le leadership et la qualité relationnelle jouent un rôle prépondérant.
A lire aussi

Pourquoi organiser un entretien collectif ?

Gagner du temps tout en observant les candidats (un groupe de huit à vingt personnes) en situation relationnelle. En effet, le stress inhérent aux entretiens collectifs oblige les candidats à faire tomber le masque social et révéler leur « vraie nature ».
Que cela soit en début ou en fin de recrutement, pour vous l'objectif reste le même : rester « bien calé dans vos bottes ».

Ce qu'observent les « recruteurs » en entretien collectif :

Votre style dominant :
- « Visionnaire », novateur, plein d'enthousiasme, parlant beaucoup et monopolisant la parole.
- « Expert », réservé ayant besoin d'analyser l'ensemble des paramètres avant de prendre une position des plus rationnelles.
- « Médiateur », centré sur la relation, l'équipe et la qualité de l'ambiance, évitant comme la peste les conflits, très enclin à rendre service.
- « Pilote », centré sur les faits, direct, toujours pressé fort d'une franchise parfois blessante.

Votre niveau d'adaptabilité :
En réalité, vous avez le style que la nature vous a donné. Les recruteurs vont se focaliser sur votre adaptabilité : c'est votre capacité à accepter le style des autres et à entrer en relation avec eux qui fera la différence aux yeux des recruteurs. Donc, un conseil, montrez-vous tolérant au cours de cet entretien collectif.
En résumé, les recruteurs chercheront à évaluer votre capacité d'écoute et d'empathie, ils noteront votre niveau d'affirmation et de confiance en vous et enfin, ils apprécieront votre maîtrise de vous, votre courtoisie et votre naturel.

Comment se déroule un entretien collectif ?

Il commence en général par une présentation de l'entreprise, de son historique, de son marché, de sa structure et de ses valeurs. Prenez des notes et préparez au passage deux à trois questions.
Il continue par un tour de table où chacun se présente. Soyez donc prêt à vous présenter en moins d'une minute en montrant qui vous êtes, ce que vous savez faire et quels sont vos objectifs pour l'avenir. Si vous vous êtes bien entraîné, vous vous exprimerez de façon claire, courtoise et vous vous offrirez le luxe de sourire. Là vous marquez un maximum de points !
Ensuite, l'entretien collectif se poursuit généralement par une mise en situation où l'on demande au groupe de résoudre un problème ou de traiter un sujet à controverse. Exemple : « Vous avez échoué sur une île déserte que proposez-vous comme plan de survie ? » « Que proposez-vous pour améliorer le chiffre d'affaires de l'entreprise ? » « Êtes-vous pour ou contre le vote des étrangers ? »
Puis, dans certains cas, chaque candidat s'entretient avec l'un des recruteurs qui cherchera à connaître ses motivations. C'est aussi le moment de poser les questions stratégiques que vous avez notées.

Quelles sont les meilleures stratégies à adopter pendant un entretien collectif ?

- Maintenez un équilibre entre l'écoute-empathie et la parole-affirmation de soi.
- Appuyez chacune de vos interventions en établissant un lien avec ce qui a été dit plus tôt, et en gardant un œil sur l'objectif global.
- Vous devez prendre la parole à un moment ou à un autre, sachant que et si vous voulez prendre de l'ascendant, voici un secret : qui questionne dirige ! Donc, structurez vos interventions autour de questions. Exemple : « Puis-je me permettre une question ? » Cette demande faite au moment où quelqu'un finit son intervention recueillera l'attention générale immédiatement. Remerciez, déclarez votre accord sur un des points évoqués plus tôt, puis posez votre question ! Sachez que vous aurez marqué un point important.
- Réduisez votre propre stress : le stress nous amène à dramatiser. Il est bon de garder à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu et de se dire que perdre ou gagner n'est pas si important. Ceux qui se font réellement confiance le savent : un « non » signale qu'une meilleure situation les attend au prochain virage. Bon entretien !


Plus de conseils et des ressources gratuites sur le blog de Marc Roussel.

VOIR AUSSI

Bore out : prévenir et vaincre l'ennui au travail
Mise au placard : que faire face à ce type de harcèlement ?

Gestion des conflits en entreprise : 7 conseils aux managers

Cinq conseils pour bien négocier son augmentation de salaire

Plus d'actu sur : Recherche d'emploi : nos conseils pour trouver un job

Rédiger un CV : nos conseils rubrique par rubrique
Questions en entretien : bien répondre à "Où vous voyez-vous dans 5 ans ?"
Quels sont vos défauts ? Les meilleures réponses à donner en entretien