Un guide pour former les médecins à mieux détecter l'inceste

Un guide pour former les médecins à mieux détecter l'inceste
Un guide pour former les médecins à mieux détecter l'inceste
Un guide à destination des praticiens afin de les aider à mieux reconnaître les cas d'incestes est publié ce matin par la Haute autorité de santé.
A lire aussi


Comment lever le tabou de l’inceste ? En France, deux millions d’adultes pourraient avoir été victimes d’un inceste pendant leur enfance. Et la majorité des cas ne sont pas déclarés.
Les victimes ont souvent beaucoup de difficultés à confier leur histoire, les médecins ont ainsi un rôle à jouer. Pourtant aujourd’hui, seulement 2 à 3 % des cas sont signalés grâce aux praticiens. S’ils étaient mieux formés, ils pourraient davantage détecter les maltraitances. D’autant que le Code de déontologie médicale impose aux médecins de « protéger le mineur et de signaler les sévices dont il est victime. ».
La Haute autorité de santé a donc décidé de rendre public un guide de recommandations à destination des médecins pour les aider à reconnaître l’inceste. Le guide propose une liste des situations qui doivent les alerter, les idées reçues sur l’origine sociale sont écartées, ce type de maltraitance existe dans tous les milieux. Des conseils sont aussi donnés sur le comportement à adopter pour aider le patient à parler.

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : Goodshoot

VOIR AUSSI

Au cœur des souffrances féminines
Harcèlement, agression sexuelle…. Que dit la loi ?
Viol conjugal : le Collectif féministe contre le viol lance une campagne choc
L’association l’Ange Bleu