Comment perdre sa culotte de cheval ?

Comment perdre sa culotte de cheval ?
Comment perdre sa culotte de cheval ?
Il est plus compliqué pour les femmes que pour les hommes de se débarrasser de la graisse sur les fesses, la fameuse culotte de cheval. C'est avant une histoire de métabolisme : la femme étant là pour préserver la descendance de l'espèce humain, elle doit être capable de stocker du gras pour alimenter l'enfant pendant la grossesse. Mais heureusement, il y a des exercices qui permettent de s'en débarrasser.
A lire aussi

Prise de muscle, perte de poids

Ce sont des exercices globaux qui mobilisent un maximum de groupes musculaires. On retrouve notamment des exercices avec une barre de musculation comme les squats, les soulevés de terre, les soulevés de terre jambes tendues ; les exercices de pilométrie sont également conseillés : les sauts ou monter des marches au sprint par exemple. Enfin, les fentes sont aussi des exercices utiles pour perdre sa culotte de cheval.
Ces exercices ont l'avantage de ne pas se centrer sur un muscle en particulier. Ce qui, au passage, est contre-productif et traumatisant pour votre système ostéo-tendineux. Du fait de leur généralité, ils entrainent une forte réponse hormonale. Le corps sécrète alors adrénaline et noradrénaline. Et c'est très important ! Ces hormones ont la particularité de se fixer sur les récepteur B3 des cellules adipeuses qui compensent la cellulite. Là, elles leurs commandent de se vider de son contenu graisseux. Intéressant, non ?

Ces exercices nécessitent une certaine intensité : vous demandez à votre corps quelque chose qui le contrarie. Il va ainsi faire en sorte de déclencher un processus de perte de poids afin de se débarrasser de ce qui l'encombre et être mieux capable d'effectuer le mouvement demandé, le rendant donc plus facile. C'est cependant quelque chose qui demande plusieurs semaines pour se mettre en place. En attendant, votre taux de testostérone et d'hormone de croissance vont augmenter, favorisant la prise de muscles. Car plus vous avez de muscles, plus vous consommez du gras.

Un rééquilibrage alimentaire nécessaire


Comme toujours, alimentation et musculation forment un couple inséparable. C'est un duo gagnant pour votre corps. Surtout lorsque l'on souhaite combattre sa cellulite. Pour bien comprendre les choses, il faut rappeler que la cellulite est une inflammation. C'est une agglomération de cellules adipeuses de taille XXL, qui empêchent la circulation du sang. D'où la fameuse peau d'orange. Aussi, soyons logique, et adoptons une alimentation… anti-inflammatoire ! À savoir, des aliments qui vous feront diminuer cette inflammation, et empêcheront ces cellules de prospérer.


Certains acides gras permettent, comme leur nom ne l'indique pas, de déstocker le mauvais gras. Ainsi, l'huile d'olive, l'huile de colza, les oléagineux, favorisent la perte de poids, en accélérant la lipolyse (combustion des graisses). Il faut évidemment préférer les fruits aux sucreries, manger des sucres complexes (pommes de terre, bananes, etc), des légumineuses (lentilles, haricots blancs, etc) qui vous donneront un maximum de protéines.

Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas en mangeant peu que l'on maigrit, ou que l'on perdra du gras à certains endroits. C'est en mangeant mieux !