Diabète : un mauvais sommeil augmente le risque

Diabète : un mauvais sommeil augmente le risque
Diabète : un mauvais sommeil augmente le risque
Un mauvais sommeil augmente le risque de devenir diabétique, révèle une étude de l'Imperial College et du CNRS. Un gène qui joue un rôle clé dans le réglage de notre horloge biologique a été retrouvé dans la forme la plus courante de la maladie.
A lire aussi
Cancer du sein : un verre de vin par jour augmenterait les risques
News essentielles
Cancer du sein : un verre de vin par jour augmenterait...


Les troubles du sommeil augmentent le risque de devenir diabétique. Une étude co-menée par des chercheurs de l’Imperial College et du CNRS, publiée dans la revue Nature Genetics, associe la mélatonine, l’hormone de notre horloge biologique et le diabète de type 2. Des mutations génétiques rares dans le gène MT2 peuvent perturber le lien entre l'horloge biologique et la libération d'insuline et entraîner un risque beaucoup plus élevé de diabète de type 2 (90%).
Ces résultats pourraient déboucher sur de nouveaux médicaments pour soigner ou prévenir cette maladie métabolique, selon les chercheurs. Pour autant le professeur Froguel, qui a dirigé l'étude, évalue « à entre un et deux pour cent la proportion de diabétiques de type 2 » concernés par ce dysfonctionnement génétique. « Cela n'explique pas tous les cas », dit-il en rappelant la diversité des causes génétiques du diabète.

Source : AFP
Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Sommeil : des inégalités hommes-femmes
Diabète : un Livre blanc sur la maladie présenté aujourd’hui
Diabète : près de 3 millions de malades en France
Le diabète chez l’enfant, un mal qui gagne du terrain

Sommeil : comment bien choisir son matelas ?