Cancer du sein : la maladie progresse chez les jeunes femmes

Cancer du sein : la maladie progresse chez les jeunes femmes
Cancer du sein : la maladie progresse chez les jeunes femmes
Si le cancer du sein chez la femme jeune reste rare, il l’est de moins en moins. Plus difficile à diagnostiquer, la maladie est également plus agressive. La Société française de Sénologie et de Pathologie Mammaire (SFSPM) lui consacre son 32ème congrès jusqu’à vendredi à Strasbourg.
A lire aussi

Avoir un cancer du sein alors que l’on n’a pas 40 ans ? 7% des patientes sont concernées soit près de 3500 femmes par an. Mais ce chiffre augmente. Pourquoi ? Certaines études révèlent que le recul de l’âge du premier enfant ainsi qu’une alimentation plus riche en graisse seraient les principaux facteurs de risque, sans oublier la présence d’antécédents familiaux.

Car les tissus de la glande mammaire sont plus denses chez la jeune femme, le diagnostique est bien souvent plus difficile à réaliser et plus tardif, et les tumeurs découvertes à un stade plus avancé. Par ailleurs, à cet âge, le cancer évolue plus vite. Le délai moyen entre le premier symptôme et le début du traitement est estimé à une moyenne de 60 jours ; il est plutôt de 3 à 4 mois pour un cancer dit « précoce ». Plus rassurant, les jeunes femmes réagissent beaucoup mieux au traitement et retrouvent plus rapidement la forme.

Les 32ème Journées de la SFSPM s'intéresseront par ailleurs à la question du dépistage du cancer du sein avant 50 ans, alors que le programme mis en place par les autorités de santé s'adresse aujourd'hui aux femmes à partir de 50 ans.

VOIR AUSSI

La diète, remède contre le cancer du sein ?

Le sport : une arme contre le cancer du sein ?

Cancer sur sein : la France piétine