Papas fumeurs : l'ADN du bébé en danger

Papas fumeurs : l'ADN du bébé en danger
Papas fumeurs : l'ADN du bébé en danger
Selon une étude américaine de la Federation of American Societies for Experimental Biology (FASEB), un père fumeur pourrait endommager l'ADN de son futur enfant. Pour éviter ces altérations, le futur papa doit arrêter de fumer plusieurs mois avant la conception du bébé.
A lire aussi


L’étude de la FASEB parue aux États-Unis est une première du genre : elle affirme que les papas fumeurs peuvent endommager l’ADN de leur futur enfant s’ils n’arrêtent pas de fumer au minimum trois mois avant la conception. En effet, les effets nocifs de la fumée de cigarette sur l’ADN des cellules du sperme pourraient se transmettre directement au bébé. Résultat, cette modification d’ADN pourrait faire apparaître chez l’enfant à naître des gènes portant un risque accru de cancer.

Les femmes ne seraient donc plus les seules dans le viseur des campagnes antitabac qui traitent de stérilité et de procréation : les hommes sont également concernés. Trois mois sont en effet nécessaires pour que les cellules spermiques arrivent à maturité. Un délai qui varie selon le mode de vie des futurs papas.

Laure Gamaury


(Source : lefigaro.fr)
Crédit photo : iStockphoto

Voir l’étude de la FASEB (en anglais)

VOIR AUSSI

Le mode de vie n'influerait pas sur la qualité du sperme
Infertilité : Les hommes et l'AMP, « La FIV nous a rapprochés »
Une nouvelle campagne anti-tabac adressée aux jeunes
Un tiers des femmes enceintes fument au début de leur grossesse

Plus d'actu sur : Les nouveaux papas

Paternité : Don't forget dads, le compte Instagram qui célèbre les papas
Au Danemark, une campagne encourage les papas à prendre un congé parental
Ce papa a fait écrire la petite souris à son fils (et la lettre est géniale)