Marathon : pas de contre-indication pour les plus de 50 ans

Marathon : pas de contre-indication pour les plus de 50 ans
Marathon : pas de contre-indication pour les plus de 50 ans
L'élévation des biomarqueurs cardiaques en raison de l'effort soutenu chez un marathonien régulier ne causerait pas plus de dommages cardiaques à un homme de 50 ans qu'à un jeune de 18 ans, s'il n'a aucun précédent de maladie coronarienne selon une étude de l'Université de Manitoba au Canada.
A lire aussi


Le Dr Davinder Jassal, professeur agrégé de médecine, de radiologie et de physiologie à l’Université de Manitoba au Canada, a mené une étude sur 25 volontaires âgés d’environ 50 ans et coureurs réguliers de marathon. Pour l’occasion, il a utilisé la tomodensitométrie Il n’a déploré aucun risque accru de lésions permanentes du myocarde lié à l’âge. Selon lui, seuls des antécédents de maladie cardiovasculaire pourraient augmenter ce risque.

Le marathon est une épreuve sportive difficile pour le corps : plusieurs études ont prouvé que sa pratique régulière augmentait significativement les biomarqueurs cardiaques et pouvait même causer des lésions irréversibles au ventricule droit. Lors de l’étude, les chercheurs ont remarqué que les marathoniens âgés d’une cinquantaine d’années présentaient des spécificités cardiaques comme une augmentation transitoire des marqueurs sanguins ou un gonflement temporaire. Néanmoins, une semaine plus tard, « tout est rentré dans l’ordre ». Le même constat que chez les marathoniens plus jeunes.

Laure Gamaury

Crédit photo : Hemera

VOIR AUSSI

Avoir du ventre est aussi dangereux pour le cœur que l'obésité
Les jaunes d'oeuf aussi dangereux que le tabac?
Tabac, stress et pilule : un cocktail explosif pour le cœur des femmes
Prévention de l'hypertension : raisin et soja auraient tout bon