Bioéthique : limiter la FIV à trois embryons par couple ?

Bioéthique : limiter la FIV à trois embryons par couple ?
Bioéthique : limiter la FIV à trois embryons par couple ?
Faut-il limiter la fécondation in vitro à trois embryons par couple ? Une proposition des députés pour diminuer le nombre d’embryons surnuméraires devrait faire débat à l’Assemblée nationale lors de la révision des lois bioéthiques qui s’ouvre aujourd’hui.
A lire aussi

Les couples stériles n’auraient que trois embryons à disposition, alors que bien souvent il est nécessaire d’implanter au moins deux ovocytes fécondés pour assurer une grossesse. La Commission spéciale sur la bioéthique a proposé que le nombre d’ovocytes fécondés par les médecins dans le cadre d’une procédure de FIV soit limité à trois, pour éviter le surplus d’embryons cryoconservés. Le statut de ces embryons pose en effet problème aux milieux chrétiens qui y voient autant d’enfants en devenir, et un argument pour les laboratoires pharmaceutiques pour faire avancer la recherche sur l’embryon. Actuellement il y aurait en France un stock de 149 191 embryons congelés.
C’est aussi la future autorisation de la « vitrification » des ovocytes qui incite à limiter le nombre d’embryons. En effet la loi de bioéthique de 2011 devrait autoriser cette procédure très efficace de conservation des gamètes femelles, ce qui devrait améliorer la fertilité future des femmes. Les députés de la Commission spéciale estiment que la vitrification rendrait moins nécessaire la conservation d’embryons congelés. Mais selon les spécialistes de la reproduction, la congélation embryonnaire reste le moyen le plus efficace de faire naître des bébés en bonne santé, et la limiter réduirait les chances de bon nombre de couples de devenir parents.
(Source : Le Parisien)

VOIR AUSSI

La FIV plus efficace que la reproduction naturelle
Bioéthique : l’anonymat des donneurs de sperme ne sera pas débattu
Bioéthique : le transfert d’embryon post-mortem validé en commission
Bioéthique : le don d’ovule assoupli

Plus d'actu sur : La bioéthique en questions

Bioéthique : vers une autorisation de la recherche sur l’embryon ?
Assistance sexuelle : le comité national d'éthique dit non
Bioéthique : un bébé à trois parents biologiques