La pauvreté fait baisser le QI et affecte les décisions à long terme

La pauvreté fait baisser le QI et affecte les décisions à long terme
La pauvreté fait baisser le QI et affecte les décisions à long terme
Des chercheurs de Princeton ont réussi à faire lien entre pauvreté et fonction cognitive. Suite à leurs recherches, ils estiment que le concept de "rareté" qui accompagne la pauvreté diminuerait les ressources mentales des personnes vivant sous le seuil de pauvreté.
A lire aussi
Violences sexistes à l'école : "#MeToo a beaucoup affecté les jeunes"
News essentielles
Violences sexistes à l'école : "#MeToo a beaucoup affecté...

Le manque d'argent serait responsable d'une baisse des facultés mentales d'après une étude de Princeton publiée dans Science. L'énergie mentale requise pour faire face aux problèmes de la vie courante manquerait ainsi significativement aux personnes pauvres. Augmentation du risque d'erreurs et baisse de la matière grise, les conclusions de cette étude tendent à montrer le lien entre capacité mentale et situation financière.

Leur étude a ainsi démontré que les tests de logique étaient moins bien réalisés par les sujets les plus pauvres. Les décisions compliquées et à long terme seraient ainsi plus difficiles à prendre pour eux. En 2011, on évaluait à 1,2 milliard le nombre de personne vivant sous le seuil de pauvreté. Selon une étude menée par la Fondation de France, être pauvre multiplie par deux le risque d'être seul.

Source : Santelog.com