Arrêter de fumer sans grossir : les conseils d'un nutritionniste

Arrêter de fumer sans grossir : les conseils d'un nutritionniste
Arrêter de fumer sans grossir : les conseils d'un nutritionniste
La prise de poids après l'arrêt du tabac ne résulterait pas d'un regain d'appétit, mais serait due à un changement de la composition de la flore intestinale. Un ex-fumeur grossirait donc même sans augmentation de ses apports caloriques. Mais cette prise de poids est-elle réellement une fatalité ? Comment l'éviter ? Réponse avec le nutritionniste Jean-Michel Borys.
A lire aussi
Tabac : consommer des fruits et légumes pour arrêter de fumer ?
legumes
Tabac : consommer des fruits et légumes pour arrêter de...


C’est une excuse que beaucoup de personnes avancent pour ne pas arrêter de fumer : la prise de poids post-sevrage tabagique peut rebuter. Elle pourrait même être inévitable, d’après les chercheurs de la Swiss National Science Foundation (SNSF). Elle n’est pas liée à un brusque appétit d’ogre : ces sept kilos gagnés en moyenne par les ex-fumeurs sont dus à un changement de la flore intestinale, qui s’observe dans les excréments. Dès lors, est-il possible d’arrêter de fumer sans grossir ?  

Des probiotiques pour inverser la tendance

Pour Jean-Michel Borys, nutritionniste, cette étude représente un intérêt certain pour éviter la prise de poids après l’arrêt du tabac. Il souligne que la flore change souvent : par exemple lors d’un bouleversement du régime alimentaire (manger très gras pendant une période donnée), où lorsque le corps est sous antibiotiques. Pour éviter tout gain de kilos indésirables, il cite des recherches menées sur des sujets obèses, où « en modifiant la flore, il est possible de limiter la prise de poids ». Avant que la recherche puisse offrir des probiotiques ciblés, pour « modifier la flore intestinale dans le bon sens », on peut pour l’heure se rabattre sur des yaourts probiotiques.

Également en cause dans la prise de poids, le changement de métabolisme. « La cigarette augmente le métabolisme », explique Jean-Michel Boys, ce qui explique la tendance à gagner quelques kilos. Heureusement, le sport aussi : il est donc conseillé d’accompagner l’arrêt de la cigarette par une activité sportive.

Quelques conseils pour arrêter la cigarette sans grossir

Les conseils de Jean-Michel Borys pour dire au revoir au tabac sans que cet arrêt pèse sur la balance sont simples. De l’exercice, pour booster son métabolisme et brûler les calories, et beaucoup d’eau : deux litres par jour. Le nutritionniste conseille également de consommer le plus de légumes possibles, idéalement en début de repas, et d’éviter le snacking gras. S’aider de substituts, comme les gommes ou les patches, permet également de limiter les dégâts.

« Les trois premiers mois sont critiques pour la prise de poids après l’arrêt du tabac », note-t-il. C’est à cette période-là qu’il faut être vigilant, ensuite « on constate une stabilisation autour de six mois ».

VOIR AUSSI

Arrêter de fumer : pourquoi grossit-on ?
Comment arrêter de fumer sans prise de poids ni mauvaise humeur ?
Arrêter de fumer : avant 40 ans, les femmes gagnent 9 ans d'espérance de vie
Arrêter de fumer fait baisser le niveau de stress
Arrêter de fumer sans grossir pour bientôt ?