Le coût de la santé est trop élevé pour les ménages, selon la CFE-CGC

Malgré les nombreux remboursements et les aides pour l'accès aux soins, le domaine de la santé occupe une part élevée du budget des ménages. Une constatation faite par le président de la CFE-CGC Bernard Van Craeynest qui a mis en garde le gouvernement.
A lire aussi
Le salaire des patrons très élevé selon les cadres européens
entreprise
Le salaire des patrons très élevé selon les cadres...


Lors d’un entretien portant sur le plan antidéficit du gouvernement, Bernard Van Crayenest, président de la CFE-CGC, a alerté le Premier ministre, François Fillon, sur le coût « de plus en plus lourd » des soins de santé pour les ménages.
Pour enrayer le déficit, le gouvernement a prévu d’augmenter la taxe spéciale sur les conventions d'assurance (TSCA) appliquée aux « contrats solidaires et responsables », proposés par les complémentaires santé. La taxe devrait être doublée, passant ainsi de 3,5 à 7%. Bernard Van Craeynest dénonce cette augmentation qui s’inscrit, selon lui, dans « une politique qui vise à rendre le coût de la santé de plus en plus lourd pour les ménages ». En dehors de ce qu’il considère comme « un mauvais signal envoyé en matière de santé publique », le président de la CFE-CGC s’est également élevé contre le « coup de rabot général » sur les niches fiscales en demandant « des actions ciblées sur un certain nombre (d'entre elles) qui ne sont pas efficientes ».
Après François Fillon, il compte également « en discuter dans les prochains jours avec (François) Baroin et (Valérie) Pécresse » qui vont tous deux entamer le dialogue avec les partenaires sociaux à propos des niches fiscales.

Claire-Marie Allègre

(Avec AFP)
Crédit photo : &nbspAFP

VOIR AUSSI

Dépassements d'honoraires : les spécialistes ont la main lourde
Santé : qui va payer les dépassements d'honoraires ?
Choisir son assurance santé
Pharmacies : un quart des officines menacées de fermeture