Sida : un rapport de l'Onusida laisse espérer la fin de l'épidémie

Sida : un rapport de l'Onusida laisse espérer la fin de l'épidémie
Sida : un rapport de l'Onusida laisse espérer la fin de l'épidémie
L'Onusida vient de publier un rapport révélant que le sida fait de moins en moins de morts. Grâce à cette étude, l'espoir de voir la pandémie prendre fin pointe à l'horizon.
A lire aussi


Le sida tue de moins en moins. C’est la conclusion d’un rapport d’une cinquantaine de pages que vient de publier l'Onusida. « Nous sommes à l’aube d’une avancée significative dans la riposte au sida » a ainsi déclaré le directeur exécutif d’Onusida, Michel Sidibé. Selon les experts de l’ONU, « le nombre de personnes vivant avec le sida n’a jamais été aussi important, principalement en raison d’un meilleur accès aux traitements ». Près de la moitié des séropositifs ont en effet aujourd’hui accès au traitement. Rien que pour l’année 2010, cela a permis d’épargner 700 000 vies. Le nombre de nouvelles infections à quant à lui aussi diminué et connaît son taux le plus bas depuis 1997. En 2010, 2,7 millions de nouveaux cas ont été enregistrés, dont 390 000 chez les enfants, ce qui représente une baisse de 21% par rapport à 1997. Michel Sidibé explique d’ailleurs : « Il y a quelques années seulement, il paraissait fantaisiste d’annoncer la fin de l’épidémie de sida à court terme, mais la science, l’appui politique et la riposte communautaire commencent à produire des résultats tangibles et certains ».

Des résultats encourageants justement, puisqu’en 2010 on constate un recul du nombre de personnes décédées des suites du sida : 1,8 million de morts en 2010 contre 2,2 millions au milieu des années 2000. Mais il reste cependant beaucoup de travail à effectuer, notamment en Afrique, où 5% des adultes vivent avec le VIH alors qu’ailleurs dans le monde, ce chiffre est inférieur à 1%. Rappelons aussi que 68% des personnes touchées par le sida vivent sur ce continent. Concernant l’Amérique du Nord et l’Europe, l’épidémie reste « obstinément stable » selon le rapport. Dans ces deux régions, 2,2 millions de personnes vivent avec le virus, dont plus de la moitié aux États-Unis. Le rapport démontre également que les « tendances sont nettement encourageantes parmi les jeunes de nombreux pays où le VIH est très présent ».

Toujours selon Onusida, même si l’épidémie n’est pas terminée, « la perspective de sa fin pourrait se rapprocher à condition que les pays investissent intelligemment ». L’objectif de l’organisation « zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination, et zéro décès lié au sida » pourrait alors être atteint à condition d’investir judicieusement.

Alexandre Roux

(Source : lemonde.fr)
Photo : Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'Onusida / Crédit : unaids.org

VOIR AUSSI

Sida : un nouveau vaccin thérapeutique bientôt testé
OMS : Une nouvelle stratégie pour combattre le VIH
SIDA-VIH : le succès des traitements antirétroviraux dans la prévention du virus
Sida : des antirétroviraux génériques pour les plus pauvres
Sida : le financement des traitements préventifs presque à niveau

L'INFO DES MEMBRES

Des chats fluos pour soigner le SIDA ?