Baisse du taux de cholestérol : les Français s'alimentent mieux

Baisse du taux de cholestérol : les Français s'alimentent mieux
Baisse du taux de cholestérol : les Français s'alimentent mieux
Une récente étude menée auprès de plus de 100 000 personnes, et dont les résultats sont publiés aujourd'hui dans le Parisien, montre que le taux de cholestérol des Français est en baisse. Cette diminution, principalement due à un changement d'alimentation, est cependant plus forte chez les hommes.
À lire aussi


Sur les dix dernières années, le taux de cholestérol des Français a diminué de façon significative. C’est ce que révèle une étude du laboratoire parisien Unilabs-Eylau, menée en collaboration avec l'Inserm, du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2010 auprès de 109 244 patients. Pour cela, les chercheurs ont travaillé sur les analyses biologiques de ces patients, 54 622 hommes et 54 622 femmes, ne souffrant d’aucune pathologie spéciale en lien avec un excès de cholestérol. Les résultats de cette étude montrent donc une baisse du taux de cholestérol total moyen de 5% chez les hommes et de 1,1% chez les femmes, quel que soit leur âge. La baisse la plus significative concerne les patients âgés de 40 à 49 ans. Concernant les hommes compris dans cette tranche d’âge, leur taux est en effet passé de 2,4 g/l de sang en 2000 à moins de 2,1 g/l en 2010. Pour les femmes, la baisse est moins significative mais est tout de même passée de 2,1 g/l à 2 g/l.

Pour Paul Cohen-Bacrie, directeur du laboratoire Unilabs-Eylau, « les causes de cette diminution sont multiples. En dix ans, de gros efforts ont été faits en matière de prévention. Les gens font davantage attention à leur alimentation et notamment les hommes ». C’est d’ailleurs surtout la consommation d’aliments moins gras, moins sucrés et moins alcoolisés qui explique cette baisse. Il n’est pas non plus illégitime de penser que le dépistage et la prise en charge précoce, ainsi que les traitements, ont contribué à cette diminution du taux de cholestérol.

Rappelons en outre qu’au-delà de 2,5 g/l, le cholestérol peut nuire à la santé et provoquer des maladies cardiovasculaires. Un simple régime alimentaire peut en revanche l’éliminer s’il n’est pas héréditaire. À noter également qu’aux États-Unis, plusieurs instituts plaident pour un dépistage du cholestérol chez tous les enfants entre 9 et 11 ans.

Alexandre Roux

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Comment manger quand on a trop de cholestérol ?
Alicaments : des amis qui nous veulent du bien ?
Plat sans cholestérol : papillote de rougets
Nutrition : quelle matière grasse privilégier ?
Oméga 3 : Pourquoi ont-ils la cote ?