Nutrition : Les enfants qui mangent gras et sucré sont-ils plus bêtes ?

Nutrition : Les enfants qui mangent gras et sucré sont-ils plus bêtes ?
Nutrition : Les enfants qui mangent gras et sucré sont-ils plus bêtes ?
Les enfants nourris très jeunes avec une alimentation à la fois sucrée et grasse auraient un quotient intellectuel (QI) moins élevé que les autres dès l’âge de 8 ans, révèle une étude menée en Grande-Bretagne.
A lire aussi
Alerte pollution : les trajets en voiture sont-ils trop nocifs pour les enfants ?
News essentielles
Alerte pollution : les trajets en voiture sont-ils trop...

14 000 enfants britanniques ont été étudiés pour les besoins de cette étude, aux résultats effrayants. Il apparaît ainsi que ceux nourris dès leur plus tendre enfance à base d’aliments riches en graisses et particulièrement sucrés, ont dès l’âge de 8 ans un QI inférieur à celui des enfants qui ont mangé sainement. Certes, la différence n’est pas énorme : les 20% d'enfants nourris avec l’alimentation la moins équilibrée obtiennent un QI moyen de 101 points, contre 106 en moyenne pour les 20%  d'enfants observant le meilleur régime. Un résultat à relativiser également en fonction du milieu dans lequel évolue l’enfant. Les chercheurs estiment néanmoins que ce petit écart de QI peut faire une grande différence par la suite, et notamment au cours des études.

VOIR AUSSI

Nos enfants, tous obèses dans dix ans ?
Obésité infantile, une question de mode de vie
Bien manger à la rentrée : leur inculquer les bons réflexes

Plus d'actu sur : Nutrition et enfants

Le petit-déjeuner n'est pas indispensable selon certains nutritionnistes
Accusés de malnutrition, des parents végétaliens perdent la garde de leur fils
Une maman transforme le repas de ses enfants en oeuvre d'art - photos