Lejaby vient d’être sauvé

Lejaby vient d’être sauvé
Lejaby vient d’être sauvé
On a suivi le désarroi de cette société et de ses ouvrières suite à l'arrêt des activités pour cause de faillite..
A lire aussi

Le 1er février 2012, Laurent Wauquiez ministre UMP et maire du Puy-en-Velay a tenu à annoncer lui-même la bonne nouvelle aux 93 salariés de l'atelier Lejaby d'Yssingeaux. Vincent Rabérin maroquinier auvergnat qui travaille pour Louis Vuitton reprendra le site de l'usine Lejaby avec la totalité du personnel.

Ce sauveur est connu dans la région car c’est un enfant du pays qui dirige une société de maroquinerie (Sofama) basée dans l'Allier. Les ouvrières et employés étaient très émus lors de l’annonce de reprise de leur usine car le nouveau repreneur promet un bon carnet de commandes.

Certes elles changeront de voix pour la fabrication de maroquinerie de luxe au lieu de faire de la lingerie fine et de la corsetterie mais le principal est la reprise. La déléguée CFE-CFC Jacqueline Portelatin ne cache plus sa joie car hier le Ministre à la demande du Président a convoqué tout le monde pour l’annonce d’une bonne nouvelle.

Lorsque l’annonce de la reprise a été faite c’était l’extase car le site Lejaby d'Yssingeaux ne fermera pas. Il va reprendre du service alors que le 18 janvier le tribunal de commerce de Lyon ne lassait rien présager de bon et c’est une victoire pour la petite centaine de salariées. Pas de délocalisation en Tunisie comme le voulait Alain Prost lorsqu’il était en liste des repreneurs.

Crédit : AFP

VOIR AUSSI

Lingerie, objet érotique : Comment évolue la lingerie féminine ?

Suède : des vendeuses de lingerie tenues d’indiquer leurs mensurations sur leur badge

Arabie saoudite : les vendeurs hommes interdits dans les magasins de lingerie