Sexisme : le machomètre de l'année 2012 - Votez !

Sexisme : le machomètre de l'année 2012 - Votez !
Sexisme : le machomètre de l'année 2012 - Votez !
Nous l'avons vu tout au long de cette année, le sexisme a malheureusement encore vécu de belles heures, malgré certaines avancées indéniables des comportements, et un combat quotidien mené avec courage et patience par celles qui souhaitent faire progresser l'image des femmes véhiculée par les médias, la publicité, mais aussi par certaines célébrités qui, profitant de leur exposition médiatique, parviennent à diffuser parfois des messages d'un autre temps qu'il nous semble indispensable de pointer du doigt. Petites phrases, énormités et dérapages impardonnables, après le « sexiest man alive », votez pour le sexistest (wo)man alive 2012 !
A lire aussi
Ces 6 podcasts qui célèbrent les sportives (et taclent le sexisme)
News essentielles
Ces 6 podcasts qui célèbrent les sportives (et taclent le...

Pierre Salviac

Fait d’armes : « À toutes mes consoeurs je dis : « baisez utile vous avez une chance de vous retrouver Première dame de France ». C’est pour ce tweet hautement sexiste que le journaliste a été remercié par RTL, son employeur d'alors.

Et depuis ? Après avoir déclaré « J’ai commis un penalty et pris un carton rouge. Qu’on ne compte pas sur moi pour contester l’arbitre. J’ai trop de respect pour RTL », il annonce finalement le 20 décembre qu’il assigne la station en justice. À mort l’arbitre.

Chris Brown

Fait d’armes : après avoir tabassé son ex, Rihanna, en 2009, le bad boy adulé des ados s’en prend à une humoriste sur Twitter, la mettant élégamment en garde lorsqu’elle ose s’adresser à lui, avec un langage aussi fleuri que : « N'utilise pas tes dents quand tu suces ma b***, sale P*** ».

Et depuis ? Réconcilié avec Rihanna, Brown, de passage à Paris, l’a finalement trompée le soir même avec Ayem et/ou Nabilla, fiertés nationales, après avoir plié une Lamborghini de location pour cause d’alcoolémie avancée. Comme le dit Johnny, ça ne change pas, un homme ?

Patrick Balkany

Fait d’armes : fraîchement nommée, la ministre de l’Égalité des territoires et du logement Cécile Duflot ose l’association jolie robe printannière-sandales à talons à l’Assemblée. Résultat ? Sifflements et ricanements ne tardent pas à emplir l’hémicycle devenu plus nigaud qu’une salle de cinquième B. Patrick Balkany, cador ès machisme ancestral, a tenu à mettre les points sur les « i » en expliquant : « nous n'avons pas hué ni sifflé Cécile Duflot, nous avons admiré (…) d'ailleurs, peut-être avait-elle mis cette robe pour ne pas qu'on écoute ce qu'elle avait à dire ».

Et depuis ? Multi-récidiviste, le poète s’en est pris en novembre à Roselyne Bachelot en la déclarant « pas mise à son avantage dans ses robes où elle est boudinée sur son petit banc où on voit toutes ses formes » dans son émission télé. Trop classe.

Carla Bruni

Fait d’armes : première dame à intégrer notre machomètre, la chanteuse s’est récemment illustrée dans une interview accordée au magazine Vogue en déclarant : « on n’a pas besoin d’être féministe dans ma génération puisqu’il y a des pionnières qui ont ouvert la brèche », quelques jours à peine après la Journée internationale des violences faites aux femmes.

Et depuis ? Carla est allée clamer son innocence dans le magazine Elle, précisant que ses propos avaient été « très maladroits et traduisaient mal sa pensée », sans qu’on puisse non plus totalement les oublier.

Nicolas Bedos

Fait d’armes : client fidèle de notre machomètre, le talentueux mais non moins très irritant acteur-auteur-chroniqueur qui gonfle les pectoraux dans Marie-Claire nous a abominablement choquées en osant l’humour noir sur l’affaire Chloé, la jeune fille enlevée et miraculeusement retrouvée dans le coffre de son bourreau, ironisant que s’il avait «  été son ravisseur, [il ne l’aurait] pas rendue. En tout cas, pas si vite. Quel gâchis. ». WTF

Et depuis ? Point de réaction de la part de l' « amoureux névrotique » des femmes (c’est lui qui le dit), qui continue de jouer les sales gosses en tweetant qu’avoir une aventure avec Mathilde Seigner, comme on a pu lui prêter, c'« eût été masochiste ». À l’année prochaine, Nico, on te prépare ta carte de fidélité à tout hasard.

Bret Easton Ellis

Fait d’armes ? Twittos impénitent, le mythique American (psycho)writer aime donner son avis, voire raconter tout ce qui lui passe par la tête à ses 367 000 followers. Comme par exemple leur préciser que Kathryn Bigelow, la réalisatrice oscarisée de Démineurs « serait considérée comme une réalisatrice légèrement intéressante si elle était un homme, mais comme c'est une femme très canon, elle est complètement surestimée. » Ben voyons.

Et depuis ? Lundi dernier, Ellis a tenu à s’excuser dans « The Daily Beast », précisant : « On aurait dit que "Démineurs" était réalisé par un homme. Le niveau de testostérone était palpable alors que dans le travail de Sofia Coppola on ressent une présence plus douce derrière la caméra ». Ah, d’accord ! Euh…