Kate Middleton montre fièrement son ventre pour faire face aux attaques humiliantes

Kate Middleton montre fièrement son ventre pour faire face aux attaques humiliantes
Kate Middleton montre fièrement son ventre pour faire face aux attaques humiliantes
Dans cette photo : Kate Middleton
Après Vivienne Westwood qui conseillait à Kate de porter plusieurs fois ses vêtements, c'est au tour d'Hilary Mantel de s'en prendre à la Duchesse de Cambridge dans ces termes peu élogieux : une « poupée articulée » dont la « seule raison d'être est d'avoir un enfant ».  Mais pourquoi tant de haine ?
A lire aussi


Qui veut la peau de Kate Middleton ? Depuis son retour de vacances sur l'île Moustique avec son époux, la Duchesse de Cambridge essuie les critiques les plus acerbes. Dimanche déjà, Vivienne Westwood, interrogée peu avant l'un de ses défilés de la Fashion Week de Londres, déclarait à son propos : « Je n'ai pas de conseil à lui donner, si ce n'est que je pense que ce serait bien qu'elle mette les mêmes vêtements plusieurs fois parce que c'est très bon pour l'environnement et que cela enverrait un très joli message. » Écologiste convaincue, la créatrice qui a appelé son public à « moins acheter, bien choisir et faire durer » a ainsi ajouté : « Je veux dire, vous n'avez pas besoin d'avoir une tenue rouge un jour et une autre presque identique en bleu le lendemain ». Kate était déjà habillée pour l'hiver...

« Un mannequin de devanture »

Mais l'attaque la plus virulente a été lancée, le lendemain, par la romancière britannique Hilary Mantel, deux fois lauréates du Man Booker Prize. Lors d'une conférence organisée au British Museum, elle déclarait : « Kate a visiblement été choisie pour ce rôle de princesse parce qu'elle est en tout point irréprochable : elle est aussi mince qu'on pouvait le rêver, sans excentricité, sans rien de dérangeant ». Et d’ajouter : « elle semble pré-fabriquée ». Pour elle, la Duchesse de Cambridge est « une poupée articulée, sur laquelle était suspendue des vêtements », « un mannequin de devanture, sans personnalité, définie entièrement par ce qu'elle porte ». Pis, pour la romancière : l'épouse de William serait désormais « une mère en puissance, drapée dans d'autres attributions surannées », dont la « seule raison d'être et le seul but sont d'avoir un enfant ». Une pique un poil pathétique qui n'a manifestement pas atteint la princesse qui, le lendemain, laissait ostensiblement poindre son ventre arrondi à l'occasion d’une visite aux membres de l'association Action on Addiction dont elle est marraine.

« Une fantastique ambassadrice de l'Angleterre »

Heureusement, au milieu de ce flots de critiques, Kate peut compter sur le soutien du Premier ministre himself : David Cameron a pris la défense de la Duchesse de Cambridge à l'occasion d'une interview accordée à la BBC depuis New Delhi, jugeant les propos de la romancière « totalement faux et erronés » : « Ce que j'ai vu de la princesse Kate aux événements publics, aux JO, comme partout ailleurs, est qu'elle reste une personne brillante, engagée et une fantastique ambassadrice de l'Angleterre. » Pour l'heure, Hilari Mantel n'a pas rebondi, préférant laisser son porte-parole préciser qu'il fallait remettre ses propos dans leur contexte... Une (mauvaise) opération de communication sans doute.

VOIR AUSSI

Kate Middleton : les 13 trucs mode qu'on lui pique
Kate Middleton : son portrait officiel par Paul Emsley "austère, raté et terne" ?
Kate et William : prénoms préférés, portraits-robots... le royal bébé enflamme la toile
Kate Middleton enceinte : toutes les anglaises veulent un bébé !