Elle peint l’homme de ses rêves et le rencontre deux mois plus tard

Elle peint l’homme de ses rêves et le rencontre deux mois plus tard
Elle peint l’homme de ses rêves et le rencontre deux mois plus tard
En 2009, l'artiste Chloe Mayo a imaginé l'homme de ses rêves et l'a peint. Prémonition ? Deux mois plus tard, elle rencontre Michael Goeman, le portrait craché de l'homme qu'elle avait dessiné… Avant de l'épouser quatre ans plus tard !
A lire aussi


En 2009, Chloe Mayo, une artiste britannique alors célibataire, réalise une peinture à l’huile mettant en scène un couple. La femme lui ressemble vaguement, et l’homme qui lui tient la main sur le tableau est brun, barbu et souriant.
L’œuvre de la jeune femme de 31 ans s’avérera prophétique : deux mois plus tard, Chloe rencontre sur Internet Michael Goeman, 30 ans. Lorsqu’ils se voient pour la première fois, l’artiste découvre avec stupeur que Michael est le portrait craché de l’homme qu’elle a peint quelques semaines plus tôt.

Un tableau prémonitoire ?

La jeune femme déclare avoir eu besoin de re-décorer son appartement après un séjour prolongé en Australie. Elle voulait orner de tableaux ses murs, et c’est ainsi que lui est venue l’idée de peindre ce couple. Si la ressemblance est frappante, c’est une coïncidence pour l’artiste : « Je voulais créer l’image d’un couple le soir, mais je n’avais pas vraiment d’idée précise. J’ai peint spontanément ». Elle ajoute : « j’ai peint des baisers qui descendaient des arbres pour que ce soit romantique, mais j’ai réalisé les traits des personnages en dernier ».

Un hasard effrayant

Au début, Chloe cache le portrait sous son lit de peur d’effrayer son nouveau partenaire : « Il devait venir chez moi et je me suis dit que s’il voyait le tableau, il penserait que j’étais une harceleuse un peu bizarre ». Elle décide finalement de lui montrer après quelques jours. Michael, « un peu désorienté », réussit tout de même à voir le côté amusant de ce présage.

« Normalement je ne crois pas à ce genre de choses »

Quelques années plus tard, Michael demande la main de Chloe dans le sud de la France, et le couple se marie. Le tableau occupe aujourd’hui une place de choix dans le salon de leur maison du Surrey (Royaume-Uni), et Michael est surnommé « l’homme du tableau » par leurs amis. « Je n’aurais jamais pensé avoir prédit mon mari, et normalement je ne crois pas à ce genre de choses, mais je suppose que c’est le destin »,  confie Chloe au Daily Mirror.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Retrouver son premier amour sur Internet : curiosité ou nostalgie ?
Insolite : des Britanniques font le tour du monde en se mariant à chaque escale