Free mobile : la 4G bientôt à moitié prix ?

Free mobile : la 4G bientôt à moitié prix ?
Free mobile : la 4G bientôt à moitié prix ?
Dans un entretien accordé jeudi 21 novembre à Complément d'Enquête, Xavier Niel a  annoncé vouloir diviser par deux le prix de la 4G en France. Le PDG de Free dénonce la précipitation des opérateurs concurrents sur ce marché et leur désir « d’augmenter les prix ».
A lire aussi


Depuis le lancement de ses offres mobiles à prix réduit, Xavier Niel a plusieurs fois fait preuve de ses talents de communicants. Dernier coup d'éclat en date : l'interview du fondateur de Free jeudi soir sur France 2. Invité de « Complément d'enquête », qui a consacré un sujet à la 4G, le dirigeant d'entreprise a annoncé vouloir diviser par deux les prix de ce marché naissant.

« Les opérateurs commencent à déployer des antennes et ils ont décidé d'ouvrir plus vite que prévu leurs réseaux 4G. Ca marche dans la rue et dès qu'on entre dans un bâtiment... Ils ont lancé la 4G afin d'augmenter leurs prix et d'engranger toujours plus de bénéfices », a d'abord dénoncé Xavier Niel. Une critique rapidement suivie d'une annonce qui ne passe pas inaperçue : « On les laisse monter leurs prix tranquillement pour pouvoir revenir et diviser par deux les prix du marché », explique le patron de l'opérateur sans toutefois avancer de date de lancement. « Vous allez refaire le même coup que sur la 3G ? », tente d'éclairer le journaliste Benoît Duquesne. Réponse amusée de l'intéressé : « On ne va pas se priver, si ? ».

La 4G dans le colimateur d'UFC Que Choisir


Selon Xavier Niel, seuls 8 % des Français se déclarent pour le moment intéressés par la 4G. Rien ne sert donc de courir pour le vice-président d'Iliad qui prédit déjà une contre-offensive de Free Mobile sur les prix du très haut débit, comme il l'avait fait sur la 3G. Lors de son arrivée sur le marché en mars 2012, l'opérateur avait en effet proposé des tarifs agressifs, obligeant ses concurrents à aligner leurs prix via des offres « low cost ».

Depuis le lancement de la 4G en France, l'UFC Que Choisir a déjà dénoncé les premiers ratés du service en portant plainte contre Orange et SFR. Free est également dans le colimateur de l’association de défense des consommateurs. Selon elle, les opérateurs dégraderaient volontairement leurs services 3G pour inciter leurs abonnés à se tourner vers la 4G.




VOIR AUSSI

SFR, Orange et Free dégradent-ils leur réseau 3G volontairement ?
Free : 11% des abonnés mobile ont "tout compris"
Virgin Mobile : bientôt des forfaits 4G pas chers ?