Le Prince Harry au Pôle Sud : sa randonnée humanitaire avec des soldats blessés

Le Prince Harry au Pôle Sud : sa randonnée humanitaire avec des soldats blessés
Le Prince Harry au Pôle Sud : sa randonnée humanitaire avec des soldats blessés
Dans cette photo : Kate Middleton
Le prince de Galles, Harry, a atteint le Pôle Sud ce vendredi 13 décembre. Il voyageait en compagnie de vétérans blessés d’Irak et d’Afghanistan, originaires de plusieurs pays. Le prince est capitaine dans l’armée britannique et pilote des hélicoptères de combat Apache.
A lire aussi
5 conseils pour élever des enfants polis
News essentielles
5 conseils pour élever des enfants polis


320 kilomètres de marche, le thermomètres qui affiche -35°C, des rafales à plus de 80 Km/heur et 70 kg de matériel par traineau. Vous visualisez les cocotiers ? Avec un groupe comprenant 12 vétérans (de nationalités britannique, américaine, canadienne et australienne), le prince Harry a réussi à atteindre le Pôle Sud ce vendredi, vers 12 heures GMT. Cette randonnée humanitaire était organisée par « Walking With The Wounded » (Marcher avec les blessés), une association d’aide à la reconversion des blessés de guerre. Initialement conçue comme une course entre trois équipes (Royaume-Uni, États-Unis et pays du Commonwealth), elle a dû être suspendue en raison de conditions climatiques extrêmes.

Harry à la rescousse

Le prince Harry, 29 ans, aurait alors déclaré : « Cela ne signifie pas que nous mettons un terme à l'expédition. Loin de là. Nous sommes venus ici bien déterminés à mener 12 hommes et femmes, blessés dans des conflits, au Pôle Sud, et c'est ce que nous ferons ».  Dont acte, et avec 14 à 19 kilomètres parcourus par jour s’il vous plait. Arborant une magnifique barbe rousse, le 4e en lice pour le trône a ajouté que tout le monde était « un peu fatigué », mais avait « trouvé son rythme ». Vétéran d’Afghanistan, le prince a en cela suivi son père, son frère, ses oncles et son grand-père, eux-mêmes des militaires. Son déploiement aurait nécessité un dispositif de protection, car plusieurs groupes terroristes exprimaient le désir de l’abattre par tous les moyens. À noter qu’il avait interrompu sa précédente expédition polaire (vers le Pôle Nord, en 2011) pour assister au mariage de son frère William avec Kate Middleton. Apparemment, il ne l’avait pas digéré.


VOIR AUSSI

Prince Harry : son geste héroïque pour sauver la belle Lindsay
Le Prince Harry rentre au Royaume-Uni
Pippa Middleton-Harry : le Prince affirme être « 100% célibataire »