Quenelle d'Anelka : Arsène Wenger donne son avis

Quenelle d'Anelka : Arsène Wenger donne son avis
Quenelle d'Anelka : Arsène Wenger donne son avis
Dans cette photo : Nicolas Anelka
La « quenelle » de Nicolas Anelka faite lors de la rencontre opposant West Bromwich Albion à West Ham (3-3), samedi 28 décembre, n'en finit plus de faire parler. « Est-ce qu'on en fait trop ? Oui, car je crois qu'il ne le refera pas », a estimé Arsène Wenger, jeudi 2 janvier en conférence de presse.
A lire aussi

En effectuant la posture inventée par Dieudonné après son premier but inscrit face à West Ham, samedi 28 janvier, Nicolas Anelka s'est attiré les foudres de la fédération anglaise de football (FA) qui a décidé d'ouvrir une enquête après ce geste interprétée comme antisémite.

« Pas très connu en France »

Arsène Wenger qui a eu l'ex-international français sous ses ordres à Arsenal de 1997 à 1999, a réagi en conférence de presse. « Pour moi, la meilleure façon de célébrer un but, c’est de le fêter avec ses coéquipiers. Ça devrait être la seule façon possible. La deuxième chose, c’est qu’en France, personne ne sait exactement ce que signifie ce geste. Certains disent que c’est un geste anti-système, d’autres un geste antisémite. Personnellement, je n’en sais rien », a déclaré le coach des Gunners.

Et de poursuivre : « Est-ce qu’on en fait trop ? Oui, car je crois qu’il ne le refera pas. En plus, je pense que c’est quelque chose qui n’est pas très connu en France
».

« Une dédicace »

Nicolas Anelka a quant à lui déclaré « assumer totalement » son geste, vendredi 29 décembre sur Twitter. « Cette quenelle est une dédicace à mon ami humoriste Dieudonné », a-t-il fait savoir, alors même que le ministère de l'Intérieur a annoncé étudier la possibilité d'interdire toute réunion publique de Dieudonné. La ministre des Sports, Valérie Fourneyron a dénoncé le geste de l'ancien attaquant de l'équipe de France en pointant une « provocation choquante et écoeurante ».