Kyo fait son grand come-back avec deux nouveaux singles clippés

Kyo fait son grand come-back avec deux nouveaux singles clippés
Kyo fait son grand come-back avec deux nouveaux singles clippés
Dans cette photo : Kyo
Avec les clips des singles « Le graal » et « L’équilibre », Kyo monte progressivement en puissance et annonce un retour dans les règles de l’art. Dix ans après leur dernier disque, le quatuor pop rock, tant apprécié par la FM, n’a rien changé à ses fondamentaux. A chacun d’apprécier, la fan base du groupe, elle, devrait suivre sans mal...
A lire aussi
"Stars au grand air" : quel est le concept du nouveau programme musical de TF1 ?
musique
"Stars au grand air" : quel est le concept du nouveau...


Kyo, l’un des groupes phares à l’orée des années 2000, pour ce qui est du son pop rock, est bel et bien de retour après une décennie d’absence. Et qu’on le veuille ou non, c’est un événement. Honni par les puristes qui, par essence, ont peu de goût pour ce qui est classé dans la « variète », mais disposant d’une réelle fan base, ce quatuor, plutôt sympathique et originaire du 78, s’apprête donc à sortir un quatrième album, intitulé « L’équilibre » le 24 mars prochain. Le dernier opus en date « 300 lésions », déjà signé chez Sony, datait ainsi de 2004.


La hit machine bien huilée


« Le chemin », « Dernière danse », « Je cours », « Je saigne encore », etc. La bande du « chanteur-compositeur-leader » Benoït Poher est une habituée des succès commerciaux et des gros hits radios. Qu’en sera-t-il de leur nouveau projet, de ce come-back maintes fois espéré et désormais imminent ? Public et professionnels peuvent d’ores et déjà se faire une idée, puisque Kyo a balancé, coup sur coup, deux singles : « Le graal » et « L’équilibre ». Le tout, avec clips à la clé et visibles, en exclusivité, sur le site du Parisien. Or, une chose est d’ores et déjà assurée : les amateurs ne seront pas dépaysés et aimeront selon toute vraisemblance ; les contempteurs, eux, risquent aussi de s’en donner à coeur joie.


Kyo, « LE GRAAL »




Kyo, « L'EQUILIBRE »