Benoît Poelvoorde parle de sa dépression

Benoît Poelvoorde parle de sa dépression
Benoît Poelvoorde parle de sa dépression
Dans cette photo : Benoît Poelvoorde
Benoît Poelvoorde est revenu, à la télévision belge, sur son état de santé et son expérience du tournage en Afrique, à l'occasion de la promotion du film "Les rayures du zèbre" de Benoît Mariage.
A lire aussi


Connu pour ses répliques cultes, son humour fin et ses frasques nocturnes, Benoît Poelvoorde a assuré « la déprime c'est derrière moi ! », en marge de la promotion du dernier long-métrage de Benoît Mariage, Les rayures du zèbre, dans les salles obscures, le 5 février.

L'acteur belge y interprète le rôle de José, un agent de footballeurs qui passe le plus clair de son temps à tenter de repérer de jeunes talent en Afrique pour en faire des champions en Belgique. Arrivé, Côte d'Ivoire, à Abidjan, il déniche Yaya, qu'il amène Outre-Quiévrain, mais rien ne va vraiment se passer comme prévu.

« Le football m'a sauvé la vie »

« Le football m'a sauvé la vie », a lâché l'acteur invité du JT de RTL-TVi, mardi 28 janvier. Et pourtant : « le football, ce n'est pas que ça ne m'intéresse pas, c'est que ça me laisse tout à fait indifférent. Je n'arrive pas, et pourtant j'ai essayé, à regarder des matches. J'aime autant la mi-temps que le match. C'est-à-dire que j'aime les gens qui aiment le foot parce qu'on peut se marrer et que les gens sont enthousiastes et que j'aime bien les endroits où on peut se marrer », a-t-il expliqué.

L'acteur de Podium est également revenu sur les conditions de tournage en Afrique. « J'ai joué comme une éponge », a-t-il plaisanté. « Je peux vous dire qu'on m'appelait la méduse. Ça peut vous intéresser, pour les gens qui veulent regarder les problèmes de peau: je ne pouvais pas mettre de maquillage! Donc s'il y a des dermatologues qui regardent... Aucun maquillage ne tenait sur mon visage.»