Vincent Cassel pense que la TV rend idiot

Vincent Cassel pense que la TV rend idiot
Vincent Cassel pense que la TV rend idiot
Dans cette photo : Vincent Cassel
Invité de Mouloud Achour sur Canal + ce samedi 1er février, l’acteur Vincent Cassel a donné son avis sur la télévision et la célébrité. Dans l’émission Clique, il a fait la promotion de son dernier film, La Belle et la Bête, avant d’envoyer quelques piques aux talk-shows les plus creux. Extraits.
A lire aussi
Harvey Weinstein se rend (enfin) à la police : que risque-t-il ?
News essentielles
Harvey Weinstein se rend (enfin) à la police : que...


Cyril, le poste est touché. Particulièrement en verve dans Clique, Vincent Cassel a commencé par expliquer qu’il ne venait à la télé que quand il avait « un film à vendre ». Continuant sur le mode de l’honnêteté, il s’en est ensuite pris sans le nommer aux émissions de type Touche pas à mon poste, c’est-à-dire aux talk-shows sur la télé elle-même. Assisté par un Mouloud un peu dépassé, l’acteur a littéralement détruit un homme de télé anonyme…présentant une ressemblance frappante avec Cyril Hanouna. L’ex-mari de Monica Bellucci était en pleine tournée promotionnelle pour La Belle et la Bête, de Christophe Gans, en salles le 12 février prochain. Il y partagera l’affiche avec Léa Seydoux.


Les mots félons

Pour se rendre compte de la méfiance de Cassel envers la télé, il faut lire l’échange complet. Il commence: « Et je ne dis pas ça de manière agressive envers qui que ce soit, mais je pense que la télé rend con. Quand ton image est trop souvent dans la cuisine de chacun, tu perds toute distance avec le public, les gens. Je te le dis presque comme un conseil, que je te donne. Ya un moment où tu finis par croire ce que les gens disent de toi. Et Là, t’es baisé ». Pas impressionné, l’homme de Canal + lance : « C’est comme ces émissions de télé où on ne parle que de la télé… ». Bonne pioche, et Vincent de confirmer l'attaque à peine voilée : « Maintenant, tu as des talk-shows où on invite des gens qui font des talk-shows. Et du coup, de quoi parlent-ils ? De rien, concrètement, de rien ». Y aurait-il de l’Alexandre Astier dans cet homme ?