Nicolas Bedos chez Ruquier le 8 février demande "à tous les juifs de France de [lui] lâcher la grappe" (Vidéo)

Nicolas Bedos chez Ruquier le 8 février demande "à tous les juifs de France de [lui] lâcher la grappe" (Vidéo)
Nicolas Bedos chez Ruquier le 8 février demande "à tous les juifs de France de [lui] lâcher la grappe" (Vidéo)
Dans cette photo : Nicolas Bedos
On ne l'avait pas vu dans "On n'est pas couché" depuis sa célèbre chronique adressée à Dieudonné. Nicolas Bedos est finalement revenu régler ses comptes le 8 février dans l'émission de Laurent Ruquier, adressant tour à tour des messages à "tous les juifs de France",  à Julie Gayet, François Hollande et tous ceux auprès desquels les humoristes sont aujourd'hui obligés de se justifier. Replay
A lire aussi

On le sait, depuis sa merguez adressée à Dieudonné dans sa désormais célèbre chronique dans l'émission de Laurent Ruquier, Nicolas Bedos avait reçu des menaces de mort. C'est donc après plusieurs semaines que le trublion a choisi de réapparaître à l'antenne, alors que la polémique semble s'éteindre.

Hier soir 8 février, il a donc débarqué dans "On n'est pas couché" afin de régler quelques comptes, notamment avec "tous les juifs de France" qui semblent s'être amourachés de lui. "Je demande à tous les juifs de France de ma lâcher la grappe", a-t-il révélé avec humour, refusant d'être le porte-parole d'une quelconque communauté.

Puis, Bedos s'est adressé à François Hollande, puisqu'il n'avait pas jusque là eu l'occasion de s'exprimer sur l'"affaire Gayet", actrice que Bedos semble connaître depuis de nombreuses années puisqu'il évoquait dans le Elle de cette semaine sa nuit avec l'actrice. Incisif comme à son habitude, l'humoriste a rhabillé le président pour l'hiver, allant même jusqu'à conclure que "avec la gueule que t'as, si c'est pas de l'abus de pouvoir !"

A la fin de cette huitième chronique irrévérencieuse, Bedos s'est justifié, expliquant que tout ça n'était "que de l'humour", de la caricature, déplorant toutefois qu'il faille aujourd'hui en venir à de telles extrémités.

Pour revoir la chronique de Bedos du 8 février, via @FHDR, c'est ici


Nicolas Bedos sur François Hollande - 8ème... par onpc

Dans l'actu