Sotchi 2014 : Philippe Candeloro se moque bien des critiques

Sotchi 2014 : Philippe Candeloro se moque bien des critiques
Sotchi 2014 : Philippe Candeloro se moque bien des critiques
Dans cette photo : Philippe Candeloro
Depuis le début de Jeux olympiques de Sotchi, Philippe Candeloro, consultant pour France Télévisions, est sous le feu des critiques. En cause : ses appréciations physiques des patineuses lors des épreuves de patinage artistique. Dans un entretien au « Parisien/Aujourd’hui en France  », l’ancien patineur assume cependant ses propos.
A lire aussi


Philippe Candeloro persiste et signe. Le consultant de France Télévisions pendant les JO de Sotchi assume les propos qui lui ont valu des critiques. L’ex-patineur s’est illustré en faisant plusieurs commentaires jugés déplacés : « Je connais un anaconda qui serait bien allé embêter cette Cléopâtre canadienne » ou « Vous pourrez lui dire que c'est pas la seule à être excitée, elle a un joli sourire cette patineuse ». Sans oublier : « Elle a des airs de Monica Bellucci, avec un peu moins de poitrine, mais bon… ».

« Si les gens sont coincés de la fesse, j'y peux rien ! »

Interviewé par le Parisien/Aujourd'hui en France, Philippe Candeloro a ainsi expliqué qu'« aujourd'hui, on ne peut presque plus revendiquer qu'on est hétéro ». « Si les gens sont coincés de la fesse, j'y peux rien ! » a-t-il protesté. « Mais je n'ai pas eu le sentiment d'avoir été trop loin : je ne fais jamais du trash ni du graveleux » s'est-il défendu. « Il y a peut-être des mots qu'il faut que je bannisse de mon vocabulaire » a-t-il concédé, avant de contre-attaquer. « Si je dois dire des phrases toutes faites, validées par un avocat, est-ce que j'ai encore ma place à côté de Nelson ? » a-t-il ajouté. Et le vice-champion du monde de patinage artistique de vanter ses compétences en tant que commentateur : « Cela fait huit ans que je commente le patinage, j'ai une connaissance de mon milieu. Je n'ai pas à me remettre en question ».